Peurs, stress et angoisses : la fatigue de l'enfant, les remèdes

Votre enfant vous parait fatigué ? Pour lutter efficacement contre cette fatigue inhabituelle, il est important d'en identifier les raisons.
Peurs, stress et angoisses : la fatigue de l’enfant, les remèdes
Peurs, stress et angoisses : la fatigue de l’enfant, les remèdes

La fatigue physique

Consultez sans attendre votre médecin : il saura déterminer si la fatigue de votre enfant est due à une maladie infectieuse, une anémie, une parasitose, et pourra ainsi prescrire le traitement qui convient.

Certaines maladies infantiles bénignes, comme une bronchite ou une angine, peuvent occasionner une grande fatigue : douleurs ou quintes de toux perturbent le sommeil...

Une bonne hygiène de vie

En cas de simple fatigue passagère, privilégiez une alimentation équilibrée, riche en vitamines et en fer : fruits frais ou pressés, légumes verts, crudités, céréales et légumineuses, viande rouge. Pensez également aux féculents qui permettent de "tenir la distance" en cas de petit coup de pompe!

Soignez le petit déjeuner : c'est grâce à lui que votre enfant va commencer sa journée sur de bonnes bases. Si l'idéal nutritionnel voudrait qu'il s'agisse d'un repas complet et bien équilibré, sachez aussi vous adapter à ses goûts : il préfère la pâte à tartinerà la confiture ou au miel? Il aime mieux une viennoiserie qu'une tartine? Accordez-lui ce petit plaisir : c'est toujours mieux que de démarrer la journée el ventre vide... Soyez en revanche intransigeant sur le produit laitier et le fruit (entier ou sous forme de jus).

Ralentir un peu

Si votre enfant souffre de surmenage, aménagez des temps de repos dans vos journées trépidantes. Il est important de revenir à un rythme plus adapté à la vie d'un tout-petit. Couchez-le à des horaires réguliers et s'il ne fait plus la sieste, instaurez des "temps calmes" en début d'après-midi : seul dans son lit ou sa chambre, à lire ou jouer tranquillement, votre enfant pourra ainsi recharger ses batteries pour aborder la fin de journée en meilleure forme.

Bannissez télévision, jeux vidéo ou folles parties de cache-cache avant le coucher! C'est l'heure des livres, des coloriages, voire des discussions tranquilles...

Faire une vraie pause

N'hésitez pas à proposer à votre enfant une véritable coupure : pourquoi ne pas l'envoyer quelques jours chez ses grands-parents, où il sera chouchouté comme il se doit ? Le week-end est parfois insuffisant pour se reposer, car votre enfant garde le rythme des horaires de la semaine.

De plus, les journées passées en collectivité sont éprouvantes, notamment lors de la première année : brouhaha perpétuel, cris, attention soutenue....
Prévoyez si possible au moins une semaine, pour lui donner le temps de se reposer et de faire le plein d'énergie.
Pendant son absence, profitez-en pour vous reposer aussi. À son retour, vous repartirez tous sur de bonnes bases !

Si malgré tous vos efforts, la fatigue de votre enfant s'installe durablement sans raison médicale, n'hésitez pas à consulter un pédopsychiatre : la fatigue peut en effet être le symptome d'un mal-être.

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Peurs, stress et angoisses : la fatigue de l’enfant, les causes

Peurs, stress et angoisses : la fatigue de l'enfant, les causes

Au cours des dernières décennies, notre rythme de vie s'est accéléré, et les enfants sont malheureusement...
Lire la suite

Plus de couches Huggies en France

Plus de couches Huggies en France

Le groupe Kimberly-Clark, qui produit les couches de marque Huggies, annonce son retrait du marché français...
Lire la suite