Rentrée scolaire : des milliers d'enfants handicapés privés d'école

Une association lance un cri d'alarme. En cette rentrée scolaire, comme d'habitude, plusieurs milliers d'enfants en situation de handicap sont privés d'école, faute de personnel pouvant les accompagner.
Des enfants handicapés excluent de l'école
Des enfants handicapés excluent de l'école

« Ces enfants sont invisibles ». Ces mots forts sont prononcés par Coryne Husse, vice-présidente de l'Unapei, la première fédération d'associations française de représentation et de défense des intérêts des personnes handicapées et de leurs familles. Cette association lance un appel 

175 136 enfants en situation de handicap ont le droit à une AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire) pour les aider dans leurs apprentissages en classe. Or, il en manque aujourd'hui cruellement, empêchant donc, selon l'Unapei, le droit à la scolarisation pour tous les enfants.

Dans une tribune publiée par le Journal du dimanche l'association parle de « scandale de milliers de jeunes handicapés qui n'ont aucune solution de scolarisation, [qui] bénéficient d'un temps faible d'école ou [qui] doivent patienter sur les listes d'attente des établissements spécialisés ». « On vend aux Français le rêve d'une école ouverte à tous qui ne se réalise pas dans les faits, à cause du manque de moyens humains et financiers », ajoute l'association. 

« Le droit à l'école n'est pas effectif »

Interrogée par France info l'Unapei rappelle que toutes les situations ne sont pas identiques et que les parents d'enfants en situation de handicap sont confrontés à trois types de problèmes : 

  • Soit leurs enfants, qui ont le droit à une AVS, n'en ont pas. En effet, malgré le recrutement annoncé de plus de 3500 postes d'AVS, le compte n'y est pas.
  • Soit les enfants ne sont que partiellement scolarisés parce que l'AVS partage son temps entre plusieurs enfants. Ce qui pose la question de la garde de l'enfant le reste de la journée. Beaucoup de parents sont donc obligés de ne pas travailler ou de passer à temps partiel pour s'occuper de leur enfant.
  • Soit les handicaps des enfants nécessitent une place en établissement médical spécialisé qui sont saturés et ne peuvent plus prendre de nouveaux patients...

Interrogée par l'AFP, la secrétaire d'état chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel, a annoncé avoir ouvert une ligne téléphonique dédiée aux parents afin qu'ils alertent sur les problèmes qu'ils rencontrent face aux problèmes de scolarisations de leurs enfants : 0800 730 123. 

Vous aimerez aussi

Un petit garçon de 5 ans ne peut plus aller à l’école à cause d’une jambe cassée

Un petit garçon de 5 ans ne peut plus aller à l'école à cause d'une jambe cassée

Parce qu'il s'est cassée une jambe un petit garçon de 5 ans ne peut plus aller à l'école. La faute aux...
Lire la suite

Des parents se voient refuser des heures d’AVS pour leur fils trisomique

Des parents se voient refuser des heures d'AVS pour leur fils trisomique

Les parents de Léo, un petit garçon de 3 ans et demi, témoignent au micro de France Bleue Normandie. Des...
Lire la suite

Un enfant de 6 ans est déscolarisé à cause de son handicap

Une maman d'un enfant handicapé et déscolarisé émeut la toile

Une maman d'un enfant de 6 ans atteint d'épilepsie a ému les internautes. Il y a quelques jours elle a...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus