Petits-déjeuners gratuits, instruction obligatoire dès 3 ans...Petit tour des nouveautés de la rentrée

Vos kids viennent de prendre le chemin de l'école après 2 mois de vacances. Petit tour des 3 nouveautés qui les attendent.
Rentrée 2019 : les nouveautés
Rentrée 2019 : les nouveautés

Instruction obligatoire dès 3 ans

Propre ou pas, prêt ou pas, votre petit-bout de 3 ans va devoir se plier à une loi, qui, jusqu'alors ne concernait que les enfants à partir de 6 ans : l'instruction obligatoire

Dans les faits, cette loi n'impactera que 26 000 enfants français, puisqu'à 3 ans, 97,6 % des enfants sont déjà scolarisés. 

Le principal changement, avec le passage de cette loi est « l'obligation d'assiduité ». En effet, jusque là, beaucoup d'écoles toléraient une scolarisation à temps-partiel (une demie-journée) ou des absences sans justification.  Ce ne sera plus possible, sauf demande de dérogations que pourront déposer les parents. Ces demandes d'aménagement devront être validées par la direction de l'école et un inspecteur de l'Éducation nationale. 

Les jardins d'enfant pourront également continuer d'accueillir les bambins entre 3 et 6 ans, mais cette dérogation n'est valable que jusqu'à la rentrée 2023. 

Enfin, c'est bien l'instruction qui est obligatoire, pas l'école. Les parents qui souhaitent faire l'école à la maison doivent prévenir les mairies de leurs communes ainsi que les services départementaux de l'Éducation nationale. Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer a annoncé, lors de sa conférence de presse de rentrée que seront renforcés les contrôles pour les parents qui optent pour ce mode d'instruction. 

Petits-déjeuners gratuits

Depuis avril 2019, la distribution de petits-déjeuners gratuits pour les élèves de primaire était testée dans certaines académies. 

Cette distribution s'étend à toute la France dès la rentrée 2019. 

Cette mesure, faite pour lutter contre la pauvreté et contre les inégalités va concerner 100 000 enfants dans les zones d'éducation prioritaires et certaines écoles de zones rurales. 

Dédoublement des classes en maternelle

Dans les zones prioritaires (REP et REP+), en CP et CE1, le dédoublement des classes continue. 300 000 élèves sont concernés par cette mesure. 

A compter de la rentrée 2019, ce dispositif concerne également la grande section de maternelle dans les écoles où cela est possible, précise le communiqué du ministère de l'Éducation nationale. Cette mesure deviendra obligatoire pour la rentrée prochaine. 

Enfin, dans les écoles qui ont suffisamment de salles de classes, en grande section, le nombre d'élèves ne doit pas dépasser 24 élèves par classe. 

Vous aimerez aussi

Garderie, activités : le périscolaire

Garderie, activités : le périscolaire

Quelles solutions de garde en collectivité existent après (ou avant) l'école pour les enfants dont les...
Lire la suite

Agressivité, violence, gros mots : gérer les mauvais comportements rapportés de

Agressivité, violence, gros mots : gérer les mauvais comportements rapportés de l'école

Face aux mauvais comportements rapportés de l'école, comment réagir ?
Lire la suite

éducation sexuelle

L'éducation sexuelle à l'école

Si l'éducation sexuelle concerne en premier lieu les parents, elle a intégré le milieu scolaire. Objectif...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus