La scolarité sera obligatoire dès 3 ans en 2019

A partir de la rentrée 2019, l'instruction devient obligatoire pour tous les enfants à partir de 3 ans. 26 000 élèves sont concernés.
La scolarité sera obligatoire dès 3 ans en 2019
La scolarité sera obligatoire dès 3 ans en 2019

A partir de septembre 2019, l'instruction sera obligatoire dès l'âge de 3 ans, contre 6 ans aujourd'hui.

En tout cas, la loi Blanquer, qui inclut cette nouveauté est examinée à l'Assemblée nationale depuis le 11 février 2019.  

L'enjeu, selon le gouvernement, est d'affirmer l'identité propre de l'école maternelle comme une véritable école tournée vers l'acquisition du langage et de l'épanouissement de l'enfant ».

L'école à 3 ans : une mesure symbolique

Dans les faits, cette mesure ne concerne que peu d'enfants. En effet, selon une étude du ministère, 98,9 % de 3-5 ans sont déjà engagés dans une procédure d'instruction. 

Cependant, même si elle semble symbolique, l'enjeu est principalement en Outre-Mer. En Guyane, par exemple, l'instruction ne concerne que 82% des 3-5 ans. or, les études montrent que les élèves qui décrochent et qui quittent l'école avant 16 ans avaient déjà des difficultés en CP. 

Le texte devrait donc faire évoluer le code de l'éducation et son article 2 qui devrait désormais être le suivant  : " L'instruction est obligatoire pour chaque enfant, de tout sexe, français ou étranger, dès l'âge de trois ans et jusqu'à l'âge de seize ans ". 

Une école maternelle financée par les communes

Cette loi change la donne pour les communes. Jusqu'à alors les villes devaient financer les écoles primaires publiques et privées sous contrat à partir du CP, à égalité et sans distinction.

En revanche, elles ne finançaient donc que les écoles maternelles publiques. Le fait que l'instruction devienne obligatoire à partir de 3 ans change la donne et impacte les communes directement au portefeuille, puisqu'elles auront désormais l'obligation de financer également les maternelles privées sous contrat.

L'effort financier des communes est estimé à 150 millions d'euros; ce qui soulève bien entendu, des critiques. Interrogé par France Inter,  Damien Berthilier, adjoint au maire de Villeurbanne déclare : "Pour une bonne mesure, qui est de bien scolariser les enfants de trois ans, on déstructure complètement le système éducatif. Demain, pour davantage financer l'école privée, on va demander aux communes de faire des économies sur leurs écoles publiques".

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

L'enseignement des langues étrangères à l'école

L'enseignement des langues : comment ça se passe?

Do you speak english ? C'est peut-être la question que va vous poser votre enfant pendant son année de...
Lire la suite

Maths, Français, Marseillaise : les nouveaux programmes de primaire

Les nouveaux programmes scolaires de primaire

Le conseil supérieur des programmes a donné au ministre de l'éducation nationale ses recommandations pour...
Lire la suite

Bientôt un policier dans chaque école primaire ?

A Nice des policiers dans les écoles primaires

C'est une expérimentation menée par le maire de Nice, Christian Estrosi. Depuis lundi, un policier...
Lire la suite