Pour ou contre l'uniforme à l'école ?

Publié le 12-01-2018 à 15:35 | Mis à jour le 12-01-2018 à 15:43 | Auteur : Pauline JACOB
Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'éducation nationale a déclaré qu'il n'était pas opposé à l'uniforme à l'école. Il a annoncé que les établissements scolaires pourraient choisir ou non de l'imposer aux élèves. Quels sont les pour et les contre de ce débat ? On fait le point
Pour ou contre l'uniforme à l'école ?
Pour ou contre l'uniforme à l'école ?
Publicité

Pour l'uniforme à l'école

1. L'uniforme gomme les inégalités

Les partisans de l'uniforme à l'école considèrent que lorsque tous les enfants sont habillés de la même manière, les différences sociales sont gommées.

Plus de course donc à l'enfant qui aura la « meilleure » marque de jeans et moins de gêne et d'humiliation pour celui dont les parents n'ont pas les moyens financiers suffisant pour lui permettre de suivre la mode. 

Pour les défenseurs de l'uniforme, celui-ci permettrait donc de recréer de l'unité entre les élèves et même de réduire les cas de harcèlement scolaire ou de racket

2. Le port de l'uniforme et la fierté de son école

Autre argument avancé par les défenseurs de l'uniforme : arborer le logo de son école sur l'uniforme rendrait les élèves fiers de leur établissement et entraînerait donc un sentiment d'appartenance à celui-ci. 

3. L'uniforme comme symbole de retour à l'ordre

Certains parents, certains hommes politiques ou universitaires se désolent de voir ce qu'est devenu l'école, pour eux, autrefois symbole de discipline et de respect.

Selon eux, le retour de l'uniforme serait en quelque sorte, le signe distinctif d'un retour à l'école d'avant mai 68.

Contre l'uniforme à l'école

1. L'uniforme ne fera pas disparaître les inégalités

Les opposants au port de l'uniforme sont persuadés que le port de l'uniforme ne permettra pas de gommer les inégalités entre les enfants.

En effet, selon eux, même si les inégalités sociales ne se verront plus sur les vêtements, elles seront tout de même présentes sur le sac des enfants, leurs chaussures, sur la marque de leur téléphone portable, sur la marque de leurs lunettes, sur le goûter des enfants ou sur le matériel scolaire. 

2. L'uniforme, contre les libertés individuelles

Selon les opposants de l'uniforme à l'école celui-ci en interdisant aux élèves de s'habiller comme ils le souhaitent, les priveraient de liberté.

De plus, en portant l'uniforme à l'école, les élèves ne seraient plus préparés aux différences qui existent dans la « vraie vie » : différences sociales, mais surtout,  différences culturelles. 

3. L'uniforme coûte cher

Si toutes les écoles de France décidaient d'opter pour l'uniforme, le coût serait, selon les opposants, très élevé.

Et qui paierait ? Les collectivités locales, dont dépendent les établissements scolaires seraient-elles prêtes à dépenser de grosses sommes d'argent pour équiper les élèves de plusieurs jeux d'uniformes ?

Enfin, que faire des élèves dont les parents refuseraient qu'ils portent l'uniforme ? On leur ferme les portes des écoles ? 

La question est donc loin d'être tranchée. Et le débat continue. 

Vous aimerez aussi

Une institutrice jugée coupable de violences sur ses élèves : 3 mois de prison a

Une institutrice jugée coupable de violences sur ses élèves : 3 mois de prison avec sursis

Une institutrice a été condamnée à 3 mois de prison avec sursis. Elle a été jugée coupable d'actes de...
Lire la suite

Les françaises font de moins en moins d’enfants

Les françaises font de moins en moins d'enfants

Pour la 3e année consécutive le nombre d'enfants nés en France est en baisse. Avec 1,8 enfants par femme,...
Lire la suite

Une campagne contre les violences éducatives des parents contre leurs enfants

Une campagne contre les violences éducatives des parents contre leurs enfants

La Fondation pour l'enfance lance une campagne télévisée et sur son site internet pour lutter contre les...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus