« Père » et « mère » disparaîtraient des formulaires à l'école au profit de « parent 1 » et « parent 2 »

Un amendement à la loi Blanquer prévoit de supprimer les termes « père » et « mère » des formulaires que doivent remplis les parents, au moment de l'inscription par exemple, pour les remplacer par les termes « parent 1 » et « parent 2 ». On vous explique.
Père et mère disparaissent de l'école
Père et mère disparaissent de l'école

Le ministre, Jean-Michel Blanquer s'était pourtant opposé à cet amendement. Sans succès donc, puisque mardi 12 février, les députés La République en Marche et des députés de gauche l'ont adopté. 

Si la loi Blanquer passe en l'état au Sénat, les écoles publiques ne proposeront donc plus de formulaires parlant de « père » et de « mère » mais bien de « parent 1 » et « parent 2 ». 

Une correction rendue possible par le Mariage pour tous

Depuis la loi de 2013 ouvrant le mariage, et donc la filiation aux couples de même sexe, les papiers officiels doivent s'adapter. Cependant, selon l'Éducation nationale, aucun besoin de loi spécifique pour cela. Interrogé par La Croix, le ministère explique : « Nous avons déjà procédé à des adaptations des applications informatiques nationales, afin que les documents soient conformes à la loi de 2013 ».

Cet amendement a échauffé les esprits de certains députés de droite, qui sont vent debout. Ainsi, le député Les Républicains, Xavier Breton, a déclaré à l'issue du vote : « les parents n'ont plus le choix : on leur impose des identités neutres, asexuées. On crée un sabir dans lequel personne ne se reconnaît ». Laurent Wauquiez, le président Les Républicains, a, quant à lui, surenchéri : « nos concitoyens ne se reconnaissent plus dans le personnel politique ni dans la société qu'on leur impose. Ils ne supportent plus les nouvelles ligues de vertus qui décident de ce qu'ils ont le droit de dire ou pas ». 

Les associations de familles homoparentales de leur côté se félicitent, au contraire de cette décision. 

L'amendement ne concerne que les écoles publiques. Les écoles privées sous contrat pourront continuer d'utiliser les appellations « père » et « mère » si elles le souhaitent. 

Vous aimerez aussi

La semaine de 4 jours en pratique

La semaine de 4 jours en pratique

Depuis la rentrée 2017, plusieurs écoles sont revenues à la semaine de 4 jours.
Lire la suite

Réforme des rythmes scolaires : quels horaires pour vos enfants ?

Un site internet vient d’être lancé par le ministère de l’Éducation Nationale pour vous permettre de savoir...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus