Comment réagir si mon enfant n'a pas d'amis ?

Toujours tout seul, il ne parle jamais de ses copains et n'est que rarement invité aux anniversaires. Faut-il s'inquiéter si votre enfant n'a pas d'amis ? Comment lui en parler et repérer si cette situation est problématique ou non pour lui ?
Il n'a pas d'amis, que faire ?
Il n'a pas d'amis, que faire ?

Il n'a pas d'amis, et cela vous inquiète ! En effet, votre enfant ne parle jamais de ses copains d'école ou du sport, n'est jamais invité et ne demande jamais à inviter des camarades à la maison. Au parc, en vacances, il ne noue pas de liens avec les enfants présents... Vrai problème pour aller vers les autres, souci à l'école ou tout simplement tempérament solitaire ?

Un problème de socialisation ou de comportement

Ce n'est pas que votre petit fuie volontairement les autres : il est, en réalité, maladroit pour aller vers eux. L'enfant timide est celui qui symbolise le mieux cette forme de handicap social : introverti et inhibé, il a beaucoup plus de mal que les autres à se faire des amis. Découvrir l'autre lui prend plus de temps et lui demande beaucoup d'efforts...

Mais le souci peut aussi venir d'un comportement inapproprié : un enfant agressif ou trop égoïste est rapidement mis de côté par les autres. En maternelle, un trouble de l'adaptation, une angoisse de séparation ou tout simplement une mauvaise maîtrise du langage expliquent ces réactions : se sentant incompris, insécurisé, l'enfant n'est pas capable d'engager des rapports apaisés avec ses pairs.

Un souci à l'école

Méfiance si votre enfant, normalement sociable, cesse d'un coup de vous parler de ses copains et de ses activités à l'école : que cache ce revirement ? Soyez attentif à d'autres signes : angoisses diffuses, maux de ventre, retour du pipi au lit, appétit modifié peuvent signaler un mal-être lié à un harcèlement. L'enfant ne devient pas bouc-émissaire sans aucune raison, du jour au lendemain : en règle générale, le problème survient à la suite d'un changement d'école, un saut de classe, ou encore si l'enfant obtient de bons résultats scolaires et devient ainsi "l'intello" désigné.

Un tempérament solitaire

Depuis toujours, il joue seul sans se lasser, aime contempler le travail des fourmis le nez dans l'herbe et ne se plaint jamais de s'ennuyer  : vous êtes parent d'un petit solitaire qui le vit bien ! Son tempérament peut également le pousser à préférer la compagnie des adultes à celle des enfants : pas de panique, en grandissant, la situation devrait se résoudre d'elle-même. En attendant, parlez régulièrement avec lui de ce qu'il se passe à l'école et des autres enfants de sa classe. L'intérêt : qu'il ne se coupe pas totalement des autres. Vous pouvez prendre quelques initiatives, comme par exemple faire venir un camarade, un voisin ou un cousin lors d'une réunion de famille afin de favoriser un rapprochement, mais évitez de faire de son caractère solitaire le centre de vos préoccupations. Sa vie intérieure est importante pour lui : respectez-la !

Que faire pour l'aider ?

Un enfant qui rencontre des difficultés à nouer des amitiés doit être accompagné, mais discrètement : c'est à lui de savoir faire quelques efforts pour aller vers les autres. Pour lui mettre le pied à l'étrier, lancez des invitations, inscrivez-le à des activités au sein du périscolaire, mais aussi hors de l'école (sports, colonies de vacances, garderies...) afin de multiplier les contacts avec d'autres enfants. Il va finir par trouver le copain idéal ! Restez conscient cependant qu'il a peu de chances de se transformer en chef de bande : les enfants présentant cette personnalité son généralement assez exclusifs, avec 1 à 2 copains à la fois, pas plus !

Les problèmes de comportement sont, eux, à gérer suivant l'âge de l'enfant : en maternelle, travailler main dans la main avec les enseignants et les ATSEM est essentiel afin qu'ils soient attentifs au quotidien à ses interactions avec ses camarades. Plus grand, les problèmes comportementaux peuvent se résoudre en quelques séances avec un.e psychologue. Attention cependant : cela risque de prendre un peu de temps avant que votre enfant se défasse de sa réputation de "terreur" et démarre une nouvelle vie sociale !

Le cas de l'enfant bouc-émissaire est plus complexe car celui-ci aura généralement du mal à parler de ses problèmes. A vous d'investiguer avec l'équipe enseignante ou les encadrants, mais attention : pas question de vous faire justice vous-même ! La résolution d'un cas de harcèlement doit se faire avec les enseignants et peut donner l'occasion de mener une action de prévention au sein de l'école.

Enfin, nul besoin de contraindre votre petit solitaire à se faire des amis à tout prix ! Tant qu'il le vit bien et ne se plaint pas de solitude, veillez simplement à ce qu'il n'ignore pas totalement les enfants de son âge. La vie sociale de votre enfant va beaucoup évoluer au fur et à mesure des années : laissez-le la mener en restant simplement attentif s'il manifeste une quelconque souffrance.

Besoin de conseils ? Découvrez notre forum Discussions entre mamans

Vous aimerez aussi

Comportement, nos solutions : il a peur de tout !

Comportement, nos solutions : il a peur de tout !

Un enfant qui a peur de tout inquiète ses parents qui aimeraient le voir grandir plus sereinement....
Lire la suite

Carnaval et déguisements

Carnaval ! Déguisements, maquillage, laissez-le faire...

Le carnaval est une des fêtes préférées des enfants. Très attendue par les enfants, ce jour de fête...
Lire la suite

La sieste

La sieste

Le sommeil de bébé, un casse-tête ? Non, une simple question d'organisation ! La sieste de bébé...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus