Les infections urinaires chez bébé

Pouvant passer inaperçues, les infections urinaires du tout petit ne sont pourtant pas à prendre à la légère : non soignées, elles peuvent conduire à d'importants problèmes rénaux. On fait le point sur les symptômes, les examens de diagnostic et le traitement.
L'infection urinaire chez bébé
L'infection urinaire chez bébé

Infection urinaire de bébé : de quoi parle-t-on ?

Chez l'adulte, l'infection urinaire, relativement répandue, est assez simple à repérer : douleurs dans le bas du ventre et à la miction, état fébrile...Les infections urinaires peuvent être de deux sortes : on parle d'infection haute, ou pyélonéphrite, pour celles touchant les reins, et d'infection basse, ou cystite, pour celles touchant la vessie. Les tout petits de moins de 2 ans, n'ayant pas encore acquis la propreté, sont majoritairement exposés à la pyélonéphrite aiguë.

L'infection se produit quand les urines, au lieu de s'écouler depuis la vessie vers l'urètre, remontent en sens inverse vers les reins. À la clé : une inflammation de ces derniers qui peut être sévère.

Les symptômes d'une infection urinaire chez bébé

La grande difficulté, c'est de repérer la survenue d'une pyélonéphrite chez le bébé : en effet, il est incapable de signaler sa douleur au moment d'uriner, qui est un symptôme primaire... Ce n'est donc que lorsque l'infection a d'ores et déjà gagné les reins que certains signes peuvent vous alerter :

  • Bébé connaît des pics de fièvre parfois élevée (jusqu'à 39°), mais sans autres manifestations ;
  • Il perd l'appétit : son poids stagne, il vomit plus facilement et plus souvent que d'habitude ;
  • Votre bébé pleure souvent ;
  • Il est somnolent...

Dans tous les cas, bébé n'est pas dans son assiette, et cela justifie une visite chez le pédiatre ! Celui-ci est habitué : en l'absence de signes d'autres affections (maladies infantiles, poussée dentaire, etc...), il évoquera avec vous la possibilité d'une infection urinaire. Pour en avoir le cœur net, il prescrira à votre bébé un ECBU (examen cyto­bactériologique des urines).

L'examen de diagnostic : l'ECBU

Cette analyse d'urines est le moyen de mettre en évidence la présence de l'infection. En temps normal, les urines, stériles, sont de composition neutre ; si une pyélonéphrite est en cours, l'analyse montrera la présence de bactéries en grande quantité.

Nouvelle difficulté : le prélèvement de l'urine chez un tout petit n'est pas si facile ! Le protocole doit se dérouler de préférence au laboratoire : en effet, le recueil doit se faire dans une pochette stérile spécifique qui doit être collée autour du conduit urinaire de bébé, après un nettoyage très soigneux de la zone. Il est primordial qu'aucune contamination n'ait lieu : pas question donc de risquer de déposer vos propres bactéries sur votre enfant, la lecture des résultats serait compromise... Le prélèvement d'urine doit, en outre, avoir lieu dans les 30 minutes suivant la pose de la pochette autocollante : bref, armez-vous de patience car les ratés sont fréquents !

Heureusement, les résultats de l'ECBU sont rapides à obtenir : en quelques heures, vous êtes fixé. S'ils montrent la présence d'une prolifération bactérienne, le pédiatre mettra aussitôt votre bébé sous traitement antibiotique pour enrayer l'infection. Dans les jours qui suivent, l'analyse sera affinée par le laboratoire qui déterminera le type de bactérie en présence ; il se peut alors que le médecin modifie sa prescription. Si le traitement ne fait pas effet et que l'état général de votre tout petit se dégrade, il pourra être hospitalisé pour recevoir son traitement par voie intraveineuse.

Les causes d'une infection urinaire

Très souvent, une infection urinaire chez un tout petit est l'occasion de détecter une malformation appelée reflux vésico-urétéral et à l'origine de la plupart des pyélonéphrites du bébé. Ce problème anatomique se résout spontanément dans la plupart des cas avant l'âge de 18 mois. Si, au-delà de cet âge, votre enfant est toujours sujet à de fréquentes infections urinaires, une intervention chirurgicale correctrice doit être envisagée pour éviter que la fonction rénale de l'enfant ne soit trop affectée.

Prise à temps, une infection urinaire chez le tout petit se résout simplement à l'aide d'une antibiothérapie classique ; ne négligez pas cependant de faire réaliser les examens complémentaires conseillés par votre pédiatre afin de détecter la présence possible d'un reflux vésico-urétéral.

Des questions, des interrogations, des inquiétudes ? Venez partager sur notre forum Santé et bien-être de bébé

Vous aimerez aussi

Grossesse et infection urinaire

Grossesse et infection urinaire

Les infections urinaires touchent 1 femme enceinte sur 10. On fait le point.
Lire la suite

IVG : un site pour s’orienter

IVG : un site pour s'orienter

Centres d'IVG qui ferment leurs portes, difficultés à faire pratiquer l'intervention dans les délais...
Lire la suite

Le biberon en pratique !

Le biberon en pratique !

Choisir un biberon, une tétine, le préparer, le donner... Tout ce que vous devez savoir avant de donner son...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus