L'équilibre alimentaire : gâteaux, bonbons, chocolat, avec modération !

Le nouveau-né a une attirance naturelle pour le sucré et il identifie très vite ce goût avec plaisir ! Mais autant pour protéger sa santé dentaire que sa ligne, votre bébé ne doit pas consommer trop de sucreries. L'enfant s'attache de plus en plus à  l'apport immédiat en énergie lié à  l'absorption de sucre, au point parfois d'en abuser, surtout si vous l'habituez à  trop en consommer.
L'équilibre alimentaire : gâteaux, bonbons, chocolat, avec modération !
L'équilibre alimentaire : gâteaux, bonbons, chocolat, avec modération !

Ne pas créer une habitude du sucre

Les sucreries doivent lui être servies à la fin du repas plutôt qu'en dehors sous forme de grignotage.
Les repas doivent avoir lieu à heures fixes pour assurer un bon équilibre et éviter le besoin de sucre.

Attention aux bonbons, gâteaux et friandises qui ne sont pas adaptés à des enfants de son âge : c'est le cas de tous les produits courants qui sont bien trop sucrés pour lui, comme les biscuits au chocolat, qui conviennent plutôt à partir de trois ou quatre ans. Le tout-petit peut tellement les apprécier qu'il risque aussi de ne plus rien accepter d'autre... La modération seule n'est pas suffisante : il faut aussi ne pas lui faire avaler n'importe quoi, sous prétexte qu'il en redemande !

Du chocolat, mais pas à pas

Si le chocolat est bon pour sa santé, il faut également le lui distribuer de manière contrôlée. Par exemple, en commençant vers 8 mois avec des céréales chocolatées, en prenant soin de ne pas lui donner que ça, sous peine de le rendre accro au chocolat ! Autour d'un an, il peut goûter au chocolat en poudre mélangé dans du lait. Patience et prudence : le petit carré de chocolat quant à lui ne doit pas arriver avant 24 mois !

En savoir plus :

L'attirance pour le sucré

Publié le 05-04-2012 à 17:04 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #alimentation

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Alimentation : les fast-foods aggraveraient l’asthme de l’enfant

Les fast-foods pourraient favoriser le développement d’un asthme sévère, de rhinites allergiques et...
Lire la suite

L'impossibilité d'allaiter pourrait être génétique

L'impossibilité d'allaiter pourrait être génétique

Pointée du doigt par une équipe de chercheurs américano-japonaise, la protéine ZnT2 pourrait être à...
Lire la suite