Grossesse : toujours trop d'alcool...

Si les chiffres de la consommation d'alcool durant la grossesse sont en baisse contacte en France, ils restent malgré tout beaucoup trop élevés, selon l'agence sanitaire Santé Publique France.
Grossesse : toujours trop d’alcool…
Grossesse : toujours trop d’alcool…

En 2015, moins d'un quart des français était convaincu que le fœtus courait un danger dès le premier verre d'alcool consommé par la future maman ; ils sont aujourd'hui plus d'un tiers. Une information encourageante tirée d'une enquête réalisée par l'agence Santé Publique France dont les résultats ont été rendus publics mercredi, jour de la Journée mondiale de sensibilisation au syndrome d'alcoolisation fœtale (SAF).

Plus de 1 000 personnes de plus de 15 ans ont été interrogées sur leur connaissance du message de prévention autour de l'alcool pendant la grossesse. 44 % ont dit savoir que toute consommation d‘alcool pendant la grossesse peut représenter un risque pour l'enfant ; et 64 % savent qu'un verre de bière ou de vin est tout aussi néfaste qu'un verre d'alcool fort. En 2015, ces chiffres étaient respectivement de 25 % et 53 % : l'information passe !

L'enquête révèle également que les français connaissent mieux les risques encourus par le fœtus à cause d'une consommation d‘alcool durant la grossesse. Néanmoins, les autorités sanitaires trouvent que la situation est toujours alarmante dans notre pays : 8 000 enfants naîtraient chaque année souffrant des conséquences de l'alcool. Et, parmi eux, 800 sont atteints par le SAF qui peut les empêcher de vivre une vie normale ! Environ 600 000 personnes souffriraient de TCAF (Troubles Causés par l'Alcoolisation Fœtale).

Bref, des chiffres encore beaucoup trop importants, qui s'expliquent par le fait que presque 25% des femmes enceintes consomment des boissons alcoolisées, en dépit de toutes les campagnes de prévention. Les autorités, réunies autour de la ministre de la Santé Agnès Buzyn mercredi, estiment que le dépistage de situations à risques et la prise en charge des personnes concernées sont encore trop faibles. En attendant, le dispositif Alcool Info Service (n° Vert 0 980 980 930 et www.alcool-info-service.fr) peut vous venir en aide si vous souffrez d'une addiction à l'alcool. Ne mettez pas la santé de votre bébé en péril ! 

Publié le 08-09-2017 à 00:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Chez le médecin : évaluer son ouïe

Chez le médecin : évaluer son ouïe

En règle générale, le médecin ne procède pas directement à  l'évaluation de l'ouïe de votre bébé. Si vous...
Lire la suite

La tétine, comment faire arrêter votre enfant ?

La tétine : comment s'en débarrasser ?

Comment éviter la tétine à l'heure du cartable ? Lorsque votre enfant entre à l'école, il doit pouvoir...
Lire la suite

La dyspraxie

La dyspraxie

Tout ce que vous devez savoir sur ce mal peu connu. La dyspraxie est un trouble de la motricité qui...
Lire la suite