Endométriose : des pistes sur son origine

Bien que très répandue, l’origine de l’endométriose reste mal connue…
Image d'illustration

Elle touche une femme sur 10 entre 20 et 40 ans ! L’endométriose, qui se caractérise par une prolifération de la muqueuse utérine sur les parois de l’utérus et peut se propager à d’autres organes, provoque douleurs, saignements, et, la plupart du temps, de grandes difficultés de conception. Son origine reste obscure…

Mais une étude américaine a permis de lever un coin du voile : l’endométriose pourrait avoir des causes environnementales ! Les chercheurs ont comparés les échantillons sanguins de près de 250 femmes porteuses de la maladie et de plus de 500 autres non diagnostiquées. Ils recherchaient plus particulièrement des traces de composés chimiques, le Mirex et le beta HCH, présents dans certains pesticides.

Les femmes présentant de forte doses de ces composés dans le sang ont le plus de risques de développer une endométriose : +50% pour celles contaminées au Mirex, et +30 à 70% pour celles soumises au beta HCH.

Problème : ces produits étaient bel et bien présents dans des pesticides, des solvants et des insecticides…Interdits depuis de nombreuses années ! C’est donc la preuve, par ricochet, de la très forte imprégnation des sols en substances toxiques dont on ne connaît pas précisément les effets sur la santé à long terme…

Source : topsante.com

Publié le 12-11-2013 à 16:37 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Le bisphénol A : par quoi le remplacer ?

Banni, entre autre, des biberons, des jouets et autres contenants alimentaires destinés aux tout petits, le...
Lire la suite

Médicaments : prudence pendant la grossesse

Médicaments : prudence pendant la grossesse

Ces dernières années, la multiplication des scandales thérapeutiques, dont ceux du Médiator ou du...
Lire la suite

L’infertilité concerne les petits bébés !

Être née avec un poids de moins de 2,5 kg et connaître des problèmes de fertilité : un lien inattendu,...
Lire la suite