Accouchement : les différentes présentations de bébé

Avant le jour J, c'est une des questions récurrentes chez les futures mamans : la position de bébé dans le ventre ! La meilleure reste la tête en bas, mais quand ce n'est pas le cas, comment envisager l'accouchement ? Pas de panique, décryptons ensemble les différentes présentations de bébé, ainsi que les accouchements adaptés à chaque cas.
Accouchement : les différentes présentations de bébé
Accouchement : les différentes présentations de bébé
Publicité
Avant le jour J, c'est une des questions récurrentes chez les futures mamans : la position de bébé dans le ventre ! La meilleure reste la tête en bas, mais quand ce n'est pas le cas, comment envisager l'accouchement ? Pas de panique, décryptons ensemble les différentes présentations de bébé, ainsi que les accouchements adaptés à chaque cas.

C'est souvent au 7ème mois de grossesse que votre bébé choisit la position qui lui convient le mieux pour faire son entrée ! Et c'est donc lors de la 3e échographie que vous pourrez voir ce qui vous attend.

La présentation céphalique

Elle concerne 95% des bébés. C'est sans doute la plus confortable pour lui : bébé est vertical, le bas de son corps et ses pieds positionnés vers votre cage thoracique, la partie la plus large de votre utérus. Généralement, son dos est appuyé sur le côté gauche de votre utérus, et sa tête bien installée dans votre bassin, le menton appuyé sur la poitrine. La position classique pour un accouchement idéal !

Les présentations par le siège (ou podaliques)

Elles concernent environ 2 à 3 % des bébés.

  • Le siège complet

Assis, bébé positionne ses fesses sur le col, ce sont donc elles qui se présentent en premier lors de la naissance, et ses jambes sont repliées en tailleur.

  • Le siège décomplété

Ce sont ses fesses qui se présentent en premier. Ses jambes sont tendues, les pieds vers le haut de votre utérus. Cette position est assez compliquée pour procéder à un accouchement classique, la plupart des médecins vous conseilleront sans doute une césarienne. Néanmoins, un accouchement par voie basse demeure possible, en réunissant certaines conditions : la mère doit avoir un bassin suffisamment large, l'enfant ne doit pas être trop gros, sa tête doit être bien fléchie, le travail doit être rapide, et la maman doit s'armer de patience et de courage !

  • La présentation transverse

Elle est très rare et concerne environ 0,5% des naissances. C'est une indication majeure de césarienne. Votre bébé se présente par l'une de ses épaules ou encore son dos. Il se trouve en position horizontale et occupe toute la largeur de votre utérus. Plusieurs explications à une telle position :
un utérus trop large peut permettre au bébé de s'étendre de tout son long et dans tous les sens, ou un obstacle qui peut l'empêcher de se placer correctement : gros kyste ovarien, fibrome, placenta praevia...

Les présentations par le front

Elles restent relativement rares mais peuvent empêcher un accouchement par voie basse.

Votre bébé n'a pas fléchi suffisamment sa tête vers sa poitrine et se retrouve un peu bloqué au moment de la naissance. Il faudra compter sur sa capacité à fléchir correctement sa tête au cours du travail. Ce qui reste très aléatoire.

  • Le front

Ce n'est pas le sommet de son crâne mais son front qui arrive en premier. Et le risque de dystocie (bébé qui reste coincé au cours de sa descente) est très important, entraînant également des complications pour la mère (risque de déchirure grave du périnée).

Peut-on éviter la césarienne en cas de présentation particulière?

Seuls les bébés en siège peuvent bénéficier de certaines techniques qui vont les aider à modifier leur position :

  • La version par manœuvre externe

Par plusieurs pressions, cette manœuvre médicale, pratiquée par le gynécologue, va inciter bébé à se retourner. Après avoir réalisé une échographie pour définir la position exacte de votre bébé, le médecin va tenter d'intercaler sa main entre les os de votre bassin et les fesses de votre bébé qui reposent sur le col de l'utérus. Et par réflexe, votre bébé va appuyer sur ses pieds et se retourner plus ou moins complètement. Attention : cette technique peut provoquer un travail prématuré ou encore un début de décollement du placenta. Elleconnaît un taux de réussite de 50%.

  • L'acupuncture

En stimulant bébé in utero, l'acupuncture peut l'amener à se retourner.

  • L'ostéopathie

L'ostéopathe en travaillant sur l'utérus va permettre un relâchement qui peut ainsi inciter le fœtus à modifier sa position.

Dans quels cas la césarienne est-elle obligatoire ?

Les présentations par le front et transverses seront obligatoirement traitées par césarienne, car votre bébé ne peut pas s'engager correctement dans le bassin, le risque étant qu'il reste coincé à un stade prématuré de l'accouchement.
Aucune manœuvre externe ne peut être pratiquée avant l'accouchement pour repositionner votre bébé, la seule solution reste la césarienne programmée. Plus d'articles sur : #accouchement

Publié le 22-03-2010 à 00:00
Mis à jour le 24-10-2012 à 14:14

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus