Votre Bébé a peur du noir : comment faire ?

Tous les enfants ou presque ont peur de l'obscurité, à un moment ou un autre. Le phénomène intervient généralement à partir de 18 mois. Il faut un petit peu de temps pour réussir à s'en défaire, mais ce type d'angoisse finit par cesser quand il est bien abordé par les parents.
Votre Bébé a peut du noir : comment faire ?
Votre Bébé a peut du noir : comment faire ?

L'importance d'une petite veilleuse

La peur du noir s'apparente à la perte des repères. Dans la pénombre, il se sent désorienté et il craint en même temps son environnement car il n'en distingue plus rien !

Les bruits et les sons de la maison prennent alors une dimension très inquiétante.

Il ne voit pas les limites de son lit, il interprète de manière anxieuse les formes sombres autour de lui, aussi bien quand il se réveille en pleine nuit que quand il a du mal à trouver le sommeil...

Lui accorder une petite lumière sous la forme par exemple d'une veilleuse est nécessaire pour le rassurer. Vous pouvez aussi laisser la porte ouverte ou entrebâillée sur un couloir éclairé.

Vous pouvez également parier sur la lumière naturelle en laissant les volets entre-ouverts, ou en ne tirant pas les doubles rideaux pour laisser pénétrer l'éclairage artificiel si vous êtes en ville.

Attention toutefois : ces sources de lumière indirectes peuvent également créer des ombres inquiétantes... Testez, mais n'insistez pas si les frayeurs persistent.

La nécessité de parler avec votre enfant

S'il vous réveille parce qu'il est persuadé qu'un monstre va l'attaquer, allumez la lumière pour lui montrer qu'il n'en est rien et qu'il peut se rendormir sereinement.

Pour bien aborder son sentiment de peur, il ne faut pas hésiter à lui en parler. Il se dirige vers ses deux ans et comprend de mieux en mieux ce que vous lui dites.

Il s'agit de lui expliquer qu'il ne doit pas s'inquiéter et que vous êtes là pour vos occuper de lui. Il ne réussira pas à apprivoiser le noir du jour au lendemain, mais c'est en l'aidant à parler de ce qui lui fait peur qu'il pourra progressivement s'en détacher.

Aidez-vous aussi des bons livres ! Certaines histoires à l'atmosphère nocturne peuvent l'inquiéter ou le convaincre que des choses dangereuses naissent de la nuit...

Mais d'autres sont spécifiquement consacrés à la peur du noir ! Si votre loulou est un adepte du "Il y a un monstre sous mon lit/dans mon placard", vous pouvez aussi instaurer le rituel de la "chasse aux monstres" : chaque soir au moment du coucher, munissez-vous d'un vaporisateur rigolo que vous remplirez d'eau, additionnée ou non d'eau florale ou d'huiles essentielles : pschit les monstres !

Enfin, rassurez-vous : même si la peur du noir peut revêtir une forme très intense chez certains petits, elle est tout à fait normale et est même le signe d'un bon développement psychique !

L'imagination de votre tout petit fonctionne à plein régime, pas étonnant que des idées bizarres et effrayantes lui viennent en tête une fois dans la nuit...

Si ses terreurs deviennent vraiment handicapantes, et nuisent à son sommeil, consultez votre pédiatre qui vous orientera éventuellement vers un pédopsychiatre.

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Le complexe d'œdipe : un mythe ?

L'Œdipe, un mythe ?

L'histoire d'Œdipe n'est pas qu'un mythe de l'Antiquité grecque. C'est aussi un drame qui se joue dans...
Lire la suite

Bébé s'exprime

Bébé s'exprime

Le cri poussé par un bébé quand il vient au monde constitue sa première tentative d'expression. A mesure...
Lire la suite

Sexe de bébé : pour les parents, savoir, c’est important !

Sexe de bébé : pour les parents, savoir, c'est important !

Le sexe de bébé : si on ne peut pas le choisir, au moins peut-on le connaître, en règle générale au...
Lire la suite