Une maternité transformée en centre d’hébergement d’urgence

Une maternité de Besançon, récemment fermée, a ouvert à nouveau ses portes pour accueillir des sans-abris. Ils pourront y passer l’hiver au chaud !
Image d'illustration



Au mois d’octobre, le pôle mère-enfant de l’hôpital Saint-Jacques, installé en centre-ville de Besançon, a fermé ses portes pour rejoindre un autre établissement. Cependant la bâtisse n’a pas fermé ses portes bien longtemps ! En effet, depuis début novembre, la maternité est devenue un centre d’hébergement d’urgence. Elle accueille des familles de demandeurs d’asile sans-abris.

Une situation sans précédent dans le Doubs

Le département du Doubs doit faire face en effet cette année à une situation sans précédent : un afflux important de familles demandeuses d’asile, avec enfants et nourrissons, venues des Balkans. Les dispositifs d’accueil traditionnels se trouvant saturés et l’hiver arrivant, il a fallu trouver un lieu pour les loger. D’où l’idée de réquisitionner l’ancienne maternité qui venait de fermer. Elle est équipée pour l’occasion de lits de camp et de couvertures. Le lieu restera ouvert de 20 heures à 8 heures jusqu’au 31 mars 2013. Grâce à une association locale, les sans-abris recevront trois repas chauds par jour. Un peu de générosité avant Noël!

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Insolite : réaction inattendue d’une petite fille à l’annonce de la grossesse de

Insolite : réaction inattendue d'une petite fille à l'annonce de la grossesse de sa maman

L'annonce d'une grossesse est un événement heureux qui peut déclencher les réactions les plus inattendues....
Lire la suite

Travail : les salariées françaises pas sereines

Carrière, égalité et maternité, une équation loin d’être simple à résoudre pour les salariées...
Lire la suite

Grossesse : comment communiquer avec bébé ?

Grossesse : comment communiquer avec bébé ?

Bien avant la naissance, il est possible de communiquer avec son bébé. Sons, voix, mains sur le...
Lire la suite