Une maman en grève de la faim pour récupérer la garde de ses enfants

Privée de la garde de ses deux enfants, une maman d'Épernay (51), une ville au sud de Reims, a décidé d'entamer une grève de la faim.
Séparée de ses enfants une maman fait une grève de la faim
Séparée de ses enfants une maman fait une grève de la faim

Elle perd la garde de ses 2 enfants

Marina Pierrat a 27 ans. Elle est la maman de 2 enfants, un petit garçon de 4 ans et une fillette de 2 ans. 

En couple avec un homme violent, elle a été accusée d'avoir fait du mal à ses enfants. Elle raconte sa version des faits à L'Union : « il a menti en racontant que j'avais fait du mal à mon fils, alors j'ai été moi aussi placée en garde à vue ». 

Son compagnon, âgé de 35 ans, est finalement condamné à 18 mois de prison, dont 6 avec sursis. Quant à elle, elle perd la garde de ses enfants. Elle a le droit de voir de les voir seulement 2 heures par semaine.

Une première grève de la faim

En avril dernier, la jeune maman avait déjà fait une grève de la faim. Celle-ci lui avait permis d'obtenir un rendez-vous avec le juge qui s'occupe de son dossier. A priori cette rencontre avait été dans le bon sens, puisque le magistrat lui avait dit « que [s]es droits de visite allaient être élargis ».

Mais depuis cette convocation rien n'a été fait. C'est pourquoi Marina se lance à nouveau dans une grève de la faim. Elle a même passé une nuit entière sur les marches du tribunal de Châlons pour réclamer un élargissement de son droit de visite. Elle voudrait voir ses enfants « au moins les week-ends et une après-midi par semaine, parce que les voir deux heures c'est comme les voir cinq minutes ». 

Des enfants perturbés

Comment les enfants de Marina vivent ce placement en foyer pour son fils et en famille d'accueil pour sa fille ? Extrêmement mal à en croire la maman. 

L'auxiliaire de vie parle de « souffrance ». Selon elle, son fils de 4 ans ne va plus à l'école depuis un mois à cause de nombreuses crises. Quant à sa petite fille elle raconte : « elle n'est plus propre, elle ne parle plus ». 

En attendant d'être à nouveau reçu par le juge, Marina a monté un dossier visant à prouver qu'elle est une bonne mère. Elle espère que cette fois, son appel sera entendu et obtenir une attestation écrite lui donnant la possibilité de voir plus souvent ses enfants. 


Publié le 12-06-2018 à 10:49 | Mis à jour le 12-06-2018 à 11:34 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #separation#enfant

Vous aimerez aussi

Le top 10 des prénoms de bébé pour 2019

Quels seront les 10 prénoms les plus donnés en 2019 ?

Comme chaque année l'Officiel des prénoms parait. Et comme chaque année, il nous donne les prénoms qui...
Lire la suite

Atteinte d'un cancer, la petite Wonder Augustine est morte

Wonder Augustine : un immense mouvement de solidarité suite à la mort d'une petite fille

Elle s'appelait Augustine. Il y a quelques mois seulement les médecins lui avait diagnostiqué un cancer...
Lire la suite

Le tilde interdit sur un prénom d'enfant

Des parents au tribunal pour que le prénom de leur enfant soit reconnu

C'est une histoire qui a déjà fait la une des journaux il y a quelques mois. Les parents du petit Fañch se...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.