Un bébé kényan miraculé

Un bébé kényan déclaré mort à l'hôpital reprend vie quelques minutes avant d'être inhumé.
Un bébé kényan miraculé
Un bébé kényan miraculé

C'est un véritable miracle pour les médecins et la famille de ce nourrisson. L'enfant, né prématurément, est déclaré mort à l'hôpital du comté de Nyamira au Kenya. Mais il se réveille le jour de ses funérailles, victime d'une longue apnée du sommeil.

L'enfant se réveille dans son cercueil

Quelques minutes avant que le cercueil se referme sur lui, l'enfant s'est réveillé.
La scène, qui aurait pu appartenir à un film d'horreur, s'est pourtant déroulée mardi dernier au Kenya. Et, pour la maman, il s'agit d'un véritable conte de fée !
L'enfant était un prématuré, né à sept mois de grossesse. Son décès avait été déclaré par les médecins trois jours après sa naissance et la famille avait alors organisé les funérailles.

Des funérailles qui se transforment en fête

Mais le jour des obsèques, une tante se penche vers le petit corps pour un ultime adieu et s'aperçoit alors que l'enfant esquisse un sourire et qu'il est bien vivant.
Les funérailles tournent alors à la fête et le cercueil est brûlé! A l'annonce de la nouvelle, la mère restée à l'hôpital en état de choc, a pleuré de joie.
D'après les médecins, l'erreur de diagnostic incomberait à une longue apnée du sommeil.

Publié le 15-07-2015 à 12:27 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

De nouveaux forceps révolutionnaires !

Le système Odon pourrait sonner le glas des forceps tels que nous les connaissons aujourd’hui…
Lire la suite

Vidéo : une grossesse en 1.35 minutes !

Le time lapse, on adore ! Celui-ci nous raconte la grossesse, puis l’arrivée d’Amelie Amaya. On a...
Lire la suite

La tokophobie, qu'est ce que c'est ?

La tokophobie, qu'est ce que c'est ?

La tokophobie (du grec tokos qui signifie accouchement) est la peur de l'accouchement. Cette phobie n'est...
Lire la suite