Pré-éclampsie : une maman et un bébé frôlent la mort...

La mésaventure de Lauren et de son bébé Evie n'a malheureusement rien d'exceptionnel...
Pré-éclampsie : une maman et un bébé frôlent la mort…
Pré-éclampsie : une maman et un bébé frôlent la mort…

UN ACCOUCHEMENT DANGEREUX 

Enceinte de son troisième enfant, Lauren Moynan, mère de famille britannique, ressent subitement des contractions. Problème : elle n'en est qu'à 27 semaines de grossesse... Arrivée à l'hôpital, elle est prise en charge en urgence et de nombreux tests médicaux sont effectués. Lauren souffre en réalité d'une forme grave de pré-éclampsie ! Il faut agir vite...

Cette complication de la grossesse, caractérisée par une tension artérielle élevée et des protéines dans les urines, touche environ 5% des futures mamans et peut se révéler très grave dans 2% des cas. Elle se traduit par des maux de tête, des oedèmes, puis, si elle n'est pas prise à temps, des défaillances de certains organes comme le cœur ! Le placenta ne fait plus non plus sont travail, les échanges sont perturbés et bébé est alors, lui aussi, en danger... Le seul moyen d'endiguer une crise de pré-éclampsie grave ? Arrêter la grossesse... C'est ainsi que la pré-éclampsie fait partie des première causes d'accouchement prématuré !

Les médecins britanniques décident donc de pratiquer une césarienne sur Lauren afin de faire naître Evie, beaucoup trop tôt... Ils annoncent au papa, Kyle, qu'il risque malgré tout de perdre sa femme et sa petite fille, la situation étant grave ! Finalement, Evie naît, à 27 semaines de grossesse, ne pesant que 540 grammes environ ! Quant à Lauren, les médecins parviennent à la sauver.

La maman passera ensuite 2 semaines à l'hôpital, mais Evie restera y restera plusieurs mois, d'abord en réanimation, puis en soins intensifs. Elle a pu rejoindre son domicile courant octobre ! La petite fille va désormais beaucoup mieux et a simplement besoin d'un peu d'oxygène pour respirer convenablement.

Ce cas illustre les dangers de la pré-éclampsie, une pathologie à ne surtout pas prendre à la légère. Si vous êtes enceinte et que vous constatez des symptômes tels que des maux de tête persistants, des bourdonnements dans les oreilles ou encore un gonflement de vos mains et de vos pieds, consultez au plus vite un médecin, il en va de votre santé et de celle de bébé !

Publié le 18-10-2013 à 10:34 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi