Sécurité : quand la quête de la belle photo vire au n’importe quoi !

Ceux-là ne seront pas élus parents de l’année : pour réaliser un cliché "mémorable", ces norvégiens ont fait prendre un risque inconsidéré à leur bébé…
Image d'illustration

la falaise de Preikestolen, au sud-ouest de la Norvège, offre un paysage et un panorama idylliques, pris en photo chaque année par des milliers de touristes. Un point de vue magnifique qui, semble-t-il, fait tourner la tête à certains, comme en témoigne cette photo…

On y voit une fillette âgée de quelques mois, entourée d’adultes situés tout de même à bonne distance, en train de cheminer à 4 pattes sur le bord de la falaise, tandis qu’une personne la prend en photo ! La femme la plus proche d’elle se tient tout de même à environ un mètre, soit bien trop loin si le moindre accident se produisait. Derrière le bébé, ce sont 600 mètres de vide qui se terminent dans la mer !

Un promeneur a immortalisé la scène et raconté ensuite à la presse locale qu’il n’a pas même eu le temps de s’approcher pour reprocher aux parents leur attitude inconsciente comme il le souhaitait : la famille avait déjà disparu. Interrogée, la direction du tourisme de cette région de la Norvège explique qu’elle ne se voit pas bien mettre un panneau pour mettre en garde les parents, car cela paraît tellement évident…Il faut croire que non !


Source : 20min.ch

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Accouchement : assumez votre corps !

Accouchement : assumez votre corps !

Découvrez A Beautiful Body, le projet de la photographe Jade Beall : un livre de photos pour montrer...
Lire la suite

Mum fatale bientôt en kiosque

Le numéro 1 de Mum fatale sera en kiosque le 20 août. Un mag pour les femmes qui en ont...des enfants.
Lire la suite

Votre corps après la grossesse : après bébé, quelle contraception ?

Votre corps après la grossesse : après bébé, quelle contraception ?

On n'a pas forcément la tête à ça après une naissance ; pourtant, il ne faut pas négliger la...
Lire la suite