Bébés décédés à Chambéry : le point sur l’affaire

Trois nouveaux-nés, dont deux prématurés, sont décédés début décembre à l’hôpital de Chambéry.
Image d'illustration

L’heure est à l’établissement des responsabilités dans le cadre de l’affaire des bébés morts à Chambéry. Les 6, 7 et 12 décembre derniers, trois nouveaux-nés, dont deux nés prématurément, sont décédés au service de réanimation néonatale de l’hôpital. Une succession de drames qui a alerté les autorités, d’autant plus qu’un quatrième bébé, mal en point, a été sauvé d’extrême justesse !

Que s’est-il passé ? Il semble que la cause doit être recherchée du côté des "poches alimentaires". Ces produits de nutrition permettent de nourrir les enfants via une perfusion. Ils contiennent les nutriments essentiels à une bonne croissance et sont normalement préparés sous conditions d’hygiène absolue. Ces poches ont été fabriquées par une entreprise privée.

Les poches restantes à l’hôpital et faisant partie du même lot de 137 unités auquel appartenaient celles mises en cause dans le décès des bébés ont été immédiatement analysées : elles présentaient toutes la même sévère contamination bactérienne.

Les parents endeuillés ont d’ores et déjà porté plainte contre l’hôpital et la justice a ouvert une enquête. La question qui se pose, c’est de savoir si d’autre décès ont pu avoir lieu à cause de poches alimentaires issues du même lot. En attendant, la ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé que toutes les poches semblables avaient été retirées du marché, et que davantage d’éléments seraient communiqués la semaine prochaine.

Source : rtl.fr

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Qui vole une voiture… Vole un bébé !

Gros raté pour ce malfaiteur new-yorkais malchanceux… Jeter un coup d’œil derrière soi peut être utile !
Lire la suite

Ruptures à répétition : y faire face avec ses enfants

Ruptures à répétition : y faire face avec ses enfants

Patatras ! Votre monde s'écroule de nouveau avec la séparation de votre dernier compagnon.
Lire la suite