Punir pour un mensonge, ça ne marche pas !

Que faire face à un enfant qui ment effrontément ? Selon une expérience menée par des chercheurs québécois démontre que les menacer de punition ne sert tout simplement...A rien !
Punir pour un mensonge, ça ne marche pas !
Punir pour un mensonge, ça ne marche pas !

"Je sais très bien que tu me mens ; si tu ne me dis pas la vérité, tu seras puni !" : cette phrase, tous les parents l'ont prononcée un jour ou l'autre ! Or, face à un enfant qui ment sans complexe, cette menace ne sert à rien d'autre qu'à l'encourager à mentir davantage ! Du moins, c'est ce que concluent des chercheurs québécois de l'université McGill de Montréal.

Leur expérience a porté sur plus de 370 enfants âgés de 4 à 8 ans. Un chercheur et un enfant se trouvaient tous deux dans une pièce. Un jouet, dissimulé quelque part, faisait un bruit ; le chercheur demandait alors à l'enfant de deviner à quoi correspondait le son. Puis, sous un prétexte quelconque, le chercheur disait devoir s'absenter quelques instant : il quittait alors la pièce en recommandant à l'enfant de ne surtout pas chercher à regarder le jouet caché.

Bien évidemment, une caméra était dissimulée dans la pièce ! Et il s'avère que 67,5% des petits cobayes ont désobéi ! Pour la plupart, il s'agissait des enfants les plus jeunes... De retour dans la pièce, le chercheur adoptait alors deux attitudes : soit il assurait l'enfant qu'il ne se fâcherait pas si celui-ci lui avouait qu'il avait regardé le jouet, soit il le menaçait de le punir s'il n'avouait pas.

En cas de menace, la majorité des enfants a... continué de mentir ! Et ce, même si par la suite le chercheur revenait à de meilleurs sentiments, en disant par exemple qu'il serait content si l'enfant lui disait la vérité. 60% des enfants précédemment menacés d'une punition ont continué à nier avoir regardé le jouet, contre 35% ce deux qui n'avaient pas été menacés... De même, si le chercheur déclarait aux enfants que dire la vérité est le bon comportement à adopter, faisant ainsi appel à leur sens moral, 85% des enfants craignant une punition continuaient à mentir quand même !

Bref, il semble que la bonne attitude à adopter en tant que parent face à un enfant qui ment ne soit pas la "peur du gendarme" ! Chercher à comprendre les raisons de ce mensonge et rester bienveillant incitera votre enfant à dire la vérité... Et à comprendre sur le long terme que mentir n'est jamais la bonne solution !

Source : metronews.fr

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Votre vie de parents : arrêter de fumer, les méthodes qui marchent !

Votre vie de parents : arrêter de fumer, les méthodes qui marchent !

C'est décidé, vous allez arrêter de fumer ! Selon votre passif de fumeur et votre degré d'addiction,...
Lire la suite

Une montre pour ne plus perdre son enfant!

Bye bye l'angoisse de l'enfant perdu au centre commercial ou ailleurs! Ce petit boîtier pourrait bien vous...
Lire la suite