Pollens et grossesse : méfiance…

Une forte exposition aux pollens pendant la grossesse contribuerait à l’apparition d’asthme chez l’enfant.
Image d'illustration



Exposées à du pollen en forte concentration dans les 12 semaines précédant la naissance, les femmes enceintes ont 35% de risques supplémentaires de mettre au monde un petit asthmatique. Pour en arriver à cette conclusion publiée dans la revue Allergy, Asthma & Clinical Immunology, des chercheurs suédois ont observé "à la loupe" 110 000 grossesses, entre 1988 et 1995.

Plusieurs facteurs entrent en compte : les mamans concernées étaient déjà plus ou moins concernées elles-mêmes par une allergie aux pollens. Par ailleurs, ce type de réaction allergique durant la grossesse entraîne plus fréquemment des accouchements prématurés. Or, les pathologies les plus répandues chez les prématurés sont… les affections respiratoires ! Si vous êtes allergique au pollen ou que des symptômes gênants apparaissent (toux, éternuements, larmoiements…), n’hésitez pas à en parler à votre gynécologue !

Publié le 14-02-2013 à 16:40 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Les caries, de plus en plus jeune !

Dès trois ans, on assiste à une véritable recrudescence de caries sur les dents de lait ! Une...
Lire la suite

Douleur de l’accouchement et couleur des yeux, quel rapport ?

A priori, aucun ! Et pourtant, une surprenante étude américaine a réussi à trouver le lien entre ces...
Lire la suite

Vaccin contre la rougeole : le plus tôt est le mieux !

Faire vacciner son bébé contre la rougeole à 1 an permettrait de réduire certains effets secondaires de...
Lire la suite