Pilule : Bayer attaqué en Suisse et aux États-unis

Le nombre d’actions en justice entourant les contraceptifs ne cesse d’augmenter. Elles touchent aussi les pilules de 4e génération. Ainsi, une assurance maladie suisse et plusieurs milliers de personne aux États-unis attaquent le laboratoire Bayer.
Image d'illustration



La polémique qui entoure les pilules de 3e et 4e génération n’est pas près de retomber : Une caisse-maladie suisse entend elle aussi porter plainte contre le laboratoire allemand Bayer, principal fabricant de ce type de contraceptifs. La caisse-maladie a dépensé des milliers de francs suisses pour couvrir les frais de soins de jeunes femmes supposées victimes d’une pilule de 4e génération, Yasmin, produite par Bayer. Elle se joint ainsi à la plainte d’une jeune femme suisse, handicapée à la suite d’une thrombose à l’âge de 16 ans, associée apparemment à ce contraceptif.

13 500 plaintes aux Etats-Unis

Aux États-unis, on recense déjà un peu plus de 13 500 plaintes contre le groupe pharmaceutique. Les actions en justice visent cette fois une autre pilule de 4e génération, Yaz, fabriquée elle aussi par Bayer. Une polémique qui conduit la ministre de la Santé française a annoncé le déremboursement avancé à fin mars des pilules de 3e génération.

Publié le 14-01-2013 à 15:57 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enviedebebe

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Traiter l'infertilité

Traiter l'infertilité

Les traitements seront déterminés en fonction de la nature de l'infertilité. Le médecin choisit...
Lire la suite

People : ces stars qui font face à l’infertilité

People : ces stars qui font face à l'infertilité

Vous pensez être la seule à souffrir d'infertilité ? Vous pensez que cela n'arrive qu'à vous ?...
Lire la suite

Les menus pour avoir une fille ou un garçon

Les menus pour avoir une fille ou un garçon

Allez, il faut bien l'avouer, même si l'essentiel est que bébé soit en bonne santé, certaines attendent un...
Lire la suite