Parler à son bébé in utéro favorise ses compétences linguistiques

Une récente étude américaine affirme que de la voix de la mère pendant la grossesse joue un rôle positif sur le développement du cortex auditif de l'enfant.
Image d'illustration



Publiée dans la revue Proceedings of National Academy of Sciences, une récente étude des chercheurs de la Harvard MedicalSchool révèle que parler à son bébé in utéro aurait une influence sur le développement de son cortex auditif et améliorerait ses capacités de langage plus tard.

Entendre la voix, une expérience sensorielle
De nombreuses études ont déjà démontré que le fœtus est capable de percevoir les bruits qui l'entourent et surtout de reconnaître la voix de sa mère. La communication verbale avec le bébé est donc fondamentale et constitue pour lui une de ses premières expériences sensorielles.
Les chercheurs américains vont plus loin: ils ont mis en évidence l'importance de la voix de la mère pendant la grossesse sur le développement du cortex auditif de l'enfant. En effet, les bébés seraient capables de reconnaître dès la naissance certains éléments de langage.

Des tests sur des prématurés
L'étude a été réalisée sur 40 bébés prématurés, nés entre la 25ème et la 32ème semaine de gestation. La moitié d'entre eux ont écouté la voix de leur mère et les battements de son cœur sur une bande audio, trois heures par jour, pendant un mois.L'autre groupe n'a écouté que le bruit de fond de l'hôpital.
En conclusion, les nouveau-nés qui avaient écouté l'enregistrement de la voix de leur mère ont présenté un cortex auditif plus développé que celui des autres. Ce qui signifie qu’ils reconnaissaient plus facilement la fréquence des sons (grave ou aigu) voire même réagissait à certains mots « mémorisés ».
A noter que l’absence de stimulation auditive durant les mois de grossesse n’a pas d’incidence grave chez l’enfant pour autant.

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Grande-Bretagne : une famille hors norme

Grande-Bretagne : une famille hors norme

Famille nombreuse, famille heureuse ? Pour Sue Radford et son mari Noel, incontestablement, la réponse...
Lire la suite

L'accouchement dans le monde

L'accouchement dans le monde

Le moment magique de l'accouchement tel que nous le vivons en France n'est pas vécu de la même façon dans...
Lire la suite

Venir à bout du Baby blues : une volonté, un choix

Le baby blues est cette période de déprime qui survient le plus souvent après l’accouchement. Les...
Lire la suite