Obésité infantile : l’empathie, une arme !

Pour se sentir en sécurité, l’enfant a besoin d’être entouré et écouté, faute de quoi, les conséquences peuvent être graves –et inattendues…
Image d'illustration

Selon des chercheurs américains de l'université de l'Illinois, l’attitude des parents envers leurs enfants, et notamment leur bienveillance (ou l’absence de celle-ci) aurait un impact fort sur la survenue ou non d’une obésité infantile !

Ces travaux viennent confirmer une simple observation : dans une environnement non sécurisant, on a tendance à "compenser", notamment en se jetant sur la nourriture. Il en va exactement de même pour les enfants !

Ainsi, à prendre à la légère ses émotions négatives (peurs, pleurs, angoisses…), en les minimisant et en répétant des phrases toutes faites telles que "Ce n’est rien", bref, en ne faisant pas l’effort de prendre en compte ses ressentis, les parents ont tendance à créer un climat d’insécurité émotionnelle autour de l’enfant. Une insécurité qu’ils sont nombreux à tenter de réduire en mangeant !

Les chercheurs indiquent que ce climat d’insécurité et de stress affectif est bien souvent héréditaire : il se transmet de génération en génération, et expliquerait en partie la permanence de certaines obésité au sein des familles. Stress et mal-être se transmettent aussi…

Source : santemagazine.fr

Publié le 13-02-2014 à 08:57 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Fracture du bras

Fracture du bras

Comment réagir si votre enfant se casse le bras ? Après une mauvaise chute, vous pensez que votre...
Lire la suite

Plaie étendue : comment réagir ?

Plaie étendue : comment réagir ?

Tout savoir pour ne pas paniquer.
Lire la suite

Maman plus âgée, plus grand bébé ?

L’âge maternel est au centre de nombreuses recherches scientifiques. En voici une qui détonne : les...
Lire la suite