Écoles : 1 enfant sur 2 se retient d'aller aux toilettes

Selon une enquête publiée par Essity, 50% des écoliers français préfèrent se retenir plutôt que d'aller aux toilettes à l'école. Explications.
La moitié des élèves français refusent d'aller aux toilettes à l'école
La moitié des élèves français refusent d'aller aux toilettes à l'école

Toilettes sales. Plus de papier toilette. Manque d'intimité. Voici les 3 raisons principales qui empêchent la moitié des écoliers français d'aller aux toilettes à l'école. 

Ce chiffre est impressionnant. Il est le résultat d'une enquête publiée par l'entreprise Essity et réalisée par l'Ifop. Cette étude, mentionnée par Le Figaro, a été faite en interrogeant 1000 parents et 500 enfants âgés de 6 ans à 11 ans. 

Les enfants élaborent des stratégies pour éviter les toilettes

Et pour éviter d'utiliser les toilettes de l'école, 68% des élèves ont déjà élaborés tout un tas de stratégies, qui peuvent avoir des répercussions sur leur santé.

 Parmi celles-ci, ne pas boire ou le moins possible. Certains élèves se retiennent le plus possible pour ne pas aller aux toilettes pendant la récréation mais plutôt pendant les cours. 

Se retenir d'aller aux toilettes : les risques pour la santé des élèves

D'abord, se retenir d'aller aux toilettes, c'est prendre le risque d'avoir un « accident ». Et donc de devoir potentiellement affronter les moqueries des autres élèves et le harcèlement scolaire qui peut éventuellement suivre.

Ensuite, se retenir d'aller aux toilettes est très mauvais pour la santé. Les enfants risquent de développer des constipations, et des troubles urinaires pouvant aller jusqu'à l'incontinence. Et pour les petites filles se retenir entraînent bien souvent des risques d'infections urinaires plus importantes. 

Par ailleurs, ne pas boire d'eau pendant la journée pour éviter d'aller aux toilettes c'est également, pour les enfants, prendre un risque pour leur santé.

En effet, la déshydratation n'est pas anodine. Elle entraîne des difficultés de concentration, un sentiment de fatigue, des maux de têtes et autres crampes musculaires, etc. 

Pour rappel, l'association française d'urologie rappelle qu'il est important d'aller aux toilettes 5 ou 6 fois par jour. 

Vous aimerez aussi

La fessée est un instrument de dressage pas d'éducation

Fessée : « les enfants sont les seules personnes, en France, que l'on a le droit de frapper »

Alors qu'une loi interdisant la fessée devrait être votée dans les semaines à venir, nous vous expliquons...
Lire la suite

Loi contre la fessée bientôt votée ?

Une loi contre la fessée débattue le 29 novembre

Le 29 novembre prochain, les députés vont débattre d'une loi contre la fessée. Ce n'est pas la première...
Lire la suite

Rappel d'anneaux de dentition pour risques d'étouffement

Rappel d'anneaux de dentition de la marque Janod

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a annoncé sur...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.