Mon enfant ne supporte pas qu'on lui dise non : comment faire ?

Votre petit bout a 18 mois ou un peu plus. Il est mignon à croquer, mais se transforme en petit monstre dès qu'il entend ses 3 lettres : N.O.N ? Crises de larmes, roulades par terre, cris stridents, vous ne savez plus quoi faire ? Voici nos explications et nos conseils pour ne pas (trop) vous casser les tympans et ne pas (toujours) céder à ses moindres désirs.
Comment faire face à un enfant qui ne supporte pas le non ?
Comment faire face à un enfant qui ne supporte pas le non ?

Pourquoi Bébé n'est-il pas capable d'entendre « non » ? 

Imaginez-vous vous prélasser au soleil, vous êtes bien, détendue, vous sirotez un cocktail...quand tout à coup on vous demande de tout plier, de poser votre verre et d'aller faire la queue aux impôts...Ce que vous ressentez à ce moment-là, ça s'appelle de la frustration. 

Mais comme vous êtes adulte, vous arrivez à gérer vos émotions, malgré cette frustration. Et bien c'est la grande différence entre vous, adulte, et Bébé. Lui vers 1 an commence à comprendre cette notion de frustration. Lui qui est, comme tout être humain, à la recherche de plaisir apprend et comprend que, parfois, la réalité et ses désirs ne convergent pas. 

Et ce sentiment, nouveau, ne lui va pas du tout ! Il est en colère, et il vous le fait savoir...plus ou moins souvent et plus ou moins bruyamment.  

Mais c'est grave, un bébé qui refuse le non ? 

Pas d'inquiétude. C'est un comportement assez classique chez l'enfant jusqu'à ses 3 ans. Ça s'appelle la crise d'opposition. Le non permet à Bébé de s'affirmer, de montrer qu'il est une personne à part entière, avec ses désirs bien à lui. 

Toutefois si vous constatez que passé cet âge votre enfant n'est toujours pas capable de gérer ses émotions, il est important d'en parler à un professionnel. 

Nous parents, doit-on arrêter de frustrer notre enfant ? 

Autant vous dire quelque chose, il est impossible de vivre dans un monde sans frustration ! Et ce « monde » d'interdits commence dès la crèche ou la nounou. 

Attention donc, tout céder à Bébé, c'est ne pas lui apprendre les limites, et le choc sera encore plus difficile lorsqu'il se socialisera. 

L'objectif n'est bien sûr pas de tout lui interdire mais de lui fixer des limites, quitte à les lui répéter le plus souvent possible. Comme ça votre bout de chou est au courant des conséquences s'il ne respecte pas les consignes. 

Et l'éducation positive ? 

Une des notions de l'éducation positive vise à dire que lorsqu'on dit « non » à un enfant, il n'apprend pas. Vous pouvez donc essayer de dire « stop » par exemple plutôt que « non ». Essayer également d'expliquer pourquoi vous dites « non » à votre enfant, calmement. 

Dans tous les cas, il n'y a pas de méthode miracle, il y a la vôtre. L'amour que vous portez à votre enfant, la patience dont vous faites preuve, et les erreurs peut-être que vous ferez, ne remettront jamais en cause les super parents que vous êtes ! 

Vous aimerez aussi

La moitié des élèves français refusent d'aller aux toilettes à l'école

Écoles : 1 enfant sur 2 se retient d'aller aux toilettes

Selon une enquête publiée par Essity, 50% des écoliers français préfèrent se retenir plutôt que d'aller aux...
Lire la suite

La fessée est un instrument de dressage pas d'éducation

Fessée : « les enfants sont les seules personnes, en France, que l'on a le droit de frapper »

Alors qu'une loi interdisant la fessée devrait être votée dans les semaines à venir, nous vous expliquons...
Lire la suite

Loi contre la fessée bientôt votée ?

Une loi contre la fessée débattue le 29 novembre

Le 29 novembre prochain, les députés vont débattre d'une loi contre la fessée. Ce n'est pas la première...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.