Les prématurés : les bienfaits du peau à peau (Page 3)

Ah, le moment magique du "peau à peau" qui suit la naissance de votre bébé...Pour bien des mamans, c'est le souvenir le plus fort et le plus émouvant du jour de l'accouchement! Mais cette pratique, quasi-systématique aujourd'hui, a bien d'autres avantages qu'une celui d'une "prise de contact affective"...
Les prématurés : les bienfaits du peau à peau
Les prématurés : les bienfaits du peau à peau

Le cas des prématurés

Tout petits, si fragiles...Les bébés prématurés ont, plus encore que les autres, besoin de chaleur, de réconfort et de force : des remèdes naturels que le peau à peau peut leur apporter...
Le peau à peau entre maman et bébé prématuré bénéficie aux deux :
Pour bébé, il apporte chaleur et réconfort. Brusquement "expulsé" de votre ventre, il retrouve ainsi les sensations qu'il connaissait : votre voix, votre odeur, les battements de votre cœur...

Pour vous, c'est un moment de quiétude et d'intimité qui vous permettra de compenser le lien charnel qui a été brisé trop tôt. Tenir votre bébé contre vous va en outre vous rassurer : oui, il est petit, fragile, mais il est bel et bien là!

Les "bébés kangourous"

Les résultats obtenus au cours de peau à peau avec des prématurés sont si bénéfiques qu'ils ont permis de sauver des vies!

En 1979, en Colombie, deux médecins ont l'idée de faire porter les prématurés par leurs parents en peau à peau à l'aide d'une écharpe, et ce 24h sur 24. Accompagnée d'un allaitement à la demande, cette méthode permet rapidement aux petits bébés de prendre du poids et de gagner en maturité (pulmonaire, cardiaque...). Baptisée "méthode kangourou", cette technique devait, à l'origine, pallier un manque de matériel (notamment d'incubateurs)...

Aujourd'hui quelques maternités spécialisées se sont dotées d'une "unité kangourou" : on n'y pratique pas le portage 24h sur 24, mais cette technique de peau à peau long de plusieurs heures par jour est proposée en marge d'autres services : incubateur dans la chambre de la maman, qui ainsi n'a pas à se déplacer en néonatalogie, soins du bébé réalisés également dans la chambre...Ces unités de néonatalogie d'un nouveau genre (aussi appelées "unités mère-enfant") mettent l'accent sur l'indispensable lien entre maman et bébé et sur les conséquences néfastes d'une séparation précoce.

Publié le 11-02-2014 à 09:19 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

1 commentaire

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

  • MAHE81
    MAHE81 - Il y a 9 ans

    J'ai été hospitalisée à 6 mois de grossesse, car mon bébé avait un retard de croissance in utéro. J'ai accouché par césarienne à 7 mois de grossesse, n'ayant pas le choix et pour la santé du bébé. Lucie pesait à peine 1 kilo et a été placée en couveuse à la néonat. Elle y est restée 2 mois. Je tirais mon lait que je portais tous les jours à la néonat pour elle. Puis, nous faisions du peau à peau pendant minimum 2 heures (plus si possible). Le papa le faisait lui aussi. La température de mon corp remplaçait la couveuse. Je lui chantais doucement des berceuses. Elle entendait ma voix, sentait mon odeur, était calme, paisible, puis dormait. C'est un moment émouvant pour une maman, là on ne fait plus qu'un avec le bébé et c'est merveilleux. On est sereine et on se sent vraiment maman. Avec ma fille nous étions seule au monde... Je conseille le peau à peau, car je suis convaincue qu'il est bénéfique pour le bébé, mais également pour la maman et le papa. Merci d'avoir abordé ce sujet

Vous aimerez aussi

Mes grossesses et l’éclampsie…

Mes grossesses et l'éclampsie...

Noëlle, maman courageuse de l'ange Chloé, de Noé et d'Ella nous raconte son parcours et son combat contre...
Lire la suite

Grossesse : fausse-couche, grossesse extra-utérine, de nouvelles prises en charg

Grossesse : fausse-couche, grossesse extra-utérine, de nouvelles prises en charge

De nouvelles mesures prises pour les fausses couches avérées en cours ....
Lire la suite

[Vidéo] Votre enfant a-t-il une scoliose ?

Cette déformation de la colonne vertébrale est répandue : 2 à 3% des français en souffrent. Mais elle...
Lire la suite