Les prématurés : les bienfaits du peau à peau (Page 2)

Ah, le moment magique du "peau à peau" qui suit la naissance de votre bébé...Pour bien des mamans, c'est le souvenir le plus fort et le plus émouvant du jour de l'accouchement! Mais cette pratique, quasi-systématique aujourd'hui, a bien d'autres avantages qu'une celui d'une "prise de contact affective"...
Les prématurés : les bienfaits du peau à peau
Les prématurés : les bienfaits du peau à peau

Les bactéries

Le nourrisson qui naît vient d'un milieu stérile; sa "colonisation" par les bactéries débute dès qu'il pointe le bout de son nez à la lumière du jour! En contact avec vous, il est alors colonisé par vos propres bactéries et va développer sa propre flore, en parfaite symbiose avec la vôtre. En l'absence de contact immédiat ou si votre bébé doit absolument être manipulé (mise en couveuse, manœuvres de désobstructions...), il accueillera des bactéries différentes et sa flore sera différente de la vôtre : or, il semblerait que les atteintes bactériennes précoces jouent un grand rôle dans la survenues ou non d'allergies...

La mise en place de l'allaitement

L'autre grand moment de l'immédiat après-accouchement, c'est la première tétée! Le peau à peau la favorise grandement. Dans l'heure qui suit la naissance, vous aurez la surprise de voir votre bébé tenter (et souvent réussir!) de prendre votre sein! Une mise au sein aussi précoce, et ce, même si bébé ne mange pas beaucoup, favorise un bon départ de votre allaitement : les bébé ayant bénéficié du peau à peau et de la "tétée de bienvenue" ont tendance à mieux prendre le sein et à davantage connaître leurs propres besoins. Résultat : l'allaitement se passe bien, vous êtes moins tentée d'arrêter à cause de complications diverses (souvent dues à de mauvaises positions provoquant crevasses et douleurs), votre bébé est donc nourri au sein plus longtemps!

Publié le 11-02-2014 à 09:19 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

1 commentaire

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

  • MAHE81
    MAHE81 - Il y a 9 ans

    J'ai été hospitalisée à 6 mois de grossesse, car mon bébé avait un retard de croissance in utéro. J'ai accouché par césarienne à 7 mois de grossesse, n'ayant pas le choix et pour la santé du bébé. Lucie pesait à peine 1 kilo et a été placée en couveuse à la néonat. Elle y est restée 2 mois. Je tirais mon lait que je portais tous les jours à la néonat pour elle. Puis, nous faisions du peau à peau pendant minimum 2 heures (plus si possible). Le papa le faisait lui aussi. La température de mon corp remplaçait la couveuse. Je lui chantais doucement des berceuses. Elle entendait ma voix, sentait mon odeur, était calme, paisible, puis dormait. C'est un moment émouvant pour une maman, là on ne fait plus qu'un avec le bébé et c'est merveilleux. On est sereine et on se sent vraiment maman. Avec ma fille nous étions seule au monde... Je conseille le peau à peau, car je suis convaincue qu'il est bénéfique pour le bébé, mais également pour la maman et le papa. Merci d'avoir abordé ce sujet

Vous aimerez aussi

La dermatite atopique, une maladie durable…

La dermatite atopique qui se déclare dans l’enfance a toutes les chances de perdurer toute la vie, selon...
Lire la suite

Prévention : les fausses couches, évitables dans 15% des cas !

Une étude danoise fait le point sur les facteurs de risque de fausses couches. Et rappelle certains...
Lire la suite