Les différentes préparations à l'accouchement

Les cours de préparation à l'accouchement ne se résument plus aujourd'hui à "faire le petit chien" ou à simplement contrôler sa respiration ! De nombreuses disciplines permettent de vous préparer physiquement et mentalement à vivre ce jour si spécial dans les meilleures conditions. Tour d'horizon des différentes techniques de préparation à l'accouchement.
Les différentes préparations à l'accouchement
Les différentes préparations à l'accouchement
Publicité
Les cours de préparation à l'accouchement ne se résument plus aujourd'hui à "faire le petit chien" ou à simplement contrôler sa respiration ! De nombreuses disciplines permettent de vous préparer physiquement et mentalement à vivre ce jour si spécial dans les meilleures conditions. Tour d'horizon des différentes techniques de préparation à l'accouchement.

La sophrologie

Grâce aux indications du sophrologue qui vous parle et vous guide, vous êtes plongée dans un état de détente et de relaxation optimal : en prenant conscience de chaque partie de votre corps, vous pouvez arriver à un véritable état de relaxation profonde et commencer à imaginer votre futur enfant dans votre utérus ainsi que votre propre accouchement ! Un véritable voyage au cœur de votre conscience !
La sophrologie permet également et surtout de relativiser le jour de l'accouchement : mamans angoissées, à bon entendeur !
La sophrologie débute autour du 4e mois de grossesse. Certaines sages-femmes la pratiquent, renseignez-vous.

Le chant prénatal

Inutile de savoir chanter pour pratiquer le chant prénatal : il est basé sur le contact maman-bébé par la voix, le souffle, les vibrations des cordes vocales et les sons graves. Les cours de chant prénatal, ouverts également aux papas, permettent de rentrer directement en contact avec son enfant via les sons et les vibrations de la voix. Pendant toute la grossesse, l'enfant s'habitue à ses sons familiers. Ils deviendront rassurants lorsque l'enfant naîtra et qu'il les reconnaitra. Le plus pour la maman ? Le travail de la sangle abdominale et des exercices de souffle et de respiration qui ne pourront qu'être bénéfiques le jour J !
Et sachez que dès le premier trimestre de votre grossesse, le fœtus peut percevoir ses sons, alors ne vous en privez pas et commencez rapidement !

La préparation en piscine

L'eau a tout bon : détente, relaxation, musculation en douceur... Pour la femme enceinte, la préparation en piscine permet de muscler son périnée, d'assouplir les muscles des cuisses et la plonge dans un véritable sentiment de bien-être. Les cours, dirigés par un maître-nageur et une sage-femme, se pratiquent dans une eau à trente degrés environ : pour votre confort avant tout !
Vous pouvez débuter la préparation en piscine dès le début de votre grossesse jusqu'au 9e mois.

Le yoga

Le yoga, c'est la zen attitude avant tout. Les techniques de respiration, de relaxation et de visualisation vont agir sur les maux de dos, améliorer la concentration, calmer les mamans angoissées et vont aussi permettre une musculation tout en douceur. Sachez que certaines sages-femmes sont formées à la pratique du yoga et peuvent dispenser des cours, renseignez-vous auprès de votre sage-femme.
Le plus du yoga ? Vous pouvez commencer dès le début de votre grossesse. Détente assurée pendant neuf mois !

L'haptonomie

L'haptonomie permet un véritable accompagnement de bébé, pour la future mère mais aussi pour le futur père. Les séances se déroulent en couple. Accompagnés par le praticien, les parents vont apprendre à rentrer en contact avec leur futur enfant. Comment ? A l'aide de légères pressions exercées sur le ventre de la mère, de bercements, ou simplement de touchers, de caresses... et miracle, bébé va au fil des séances venir se blottir au creux de vos mains ! Les séances sont à répéter à la maison, en toute intimité, jusqu'au jour de l'accouchement. Le papa pourra alors le moment venu soulager la maman en "guidant" le bébé avec ses mains. Un moment magique à partager à deux !
Vous pouvez pratiquer l'haptonomie dès le début de la grossesse.

L'acupuncture

Le principal avantage de l'acupuncture lors d'une grossesse est qu'elle peut permettre, si la maman le désire, un accouchement sans péridurale. Les aguilles vont en effet agir sur le col de l'utérus, le périnée et la sécrétion d'endorphines, un antidouleur naturel.
Deux semaines avant la date de l'accouchement, l'acupuncteur va commencer à stimuler les points d'énergie concernés : autour du col et du plancher musculaire de l'abdomen. Concrètement, les aiguilles vont permettre un véritable assouplissement des muscles pelviens et utérins.

Le jour de l'accouchement, les aiguilles vont permettre d'augmenter la production d'endorphine, une hormone naturelle antalgique qui va réduire les douleurs liées à la venue de bébé. L'acupuncture est souvent utilisée par les mamans qui souhaitent une médicalisation moindre le jour J.

Profitez-en, les séances d'acupuncture sont remboursées par la Sécurité Sociale. Elles peuvent commencer à partir du 7e mois de grossesse. Plus d'articles sur : #preparerlejourj

Isabelle DAMIRON
Publié le 18-05-2012 à 00:00
Mis à jour le 25-10-2017 à 17:10
Auteur : Isabelle DAMIRON
2747 articles

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus