Les Britanniques face à un problème éthique

Trois parents pour un bébé afin d’éviter la transmission de maladies mitochondriales graves : la proposition pose un problème éthique auquel la Grande-Bretagne doit répondre dans les prochains mois.
Image d'illustration



Les maladies mitochondriales sont des affections génétiques qui se transmettent de la mère à l’enfant et provoquent des troubles musculaires ou cardiaques graves. Elles affectent les mitochondries, éléments-clés de la cellule. Celles-ci possèdent leur propre matériel génétique. La thérapie génique consisterait à prélever le noyau de l’ovocyte de la maman, l’implanter dans l’ovocyte d’une donneuse - préalablement débarrassé de son propre noyau -, et féconder celui-ci par un spermatozoïde du père. Il suffit ensuite d’implanter l’embryon sain résultant dans l’utérus de la maman.

Testée jusque-là sur des animaux

En Grande-Bretagne, cette technique n’est pour le moment autorisée qu’à des fins de recherche et n’a été testée que sur des animaux. On ne connaît pas ses effets sur les humains. Le gouvernement a décidé de consulter la population sur ce sujet avant de rendre un avis définitif. La consultation nationale se termine le 7 décembre prochain outre-Manche. En France aucune consultation de ce genre n’est envisagée.

Publié le 25-09-2012 à 11:19 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Grossesse et antidépresseurs : pas d’impact sur la croissance de bébé

Les nouvelles encourageantes s’enchaînent autour des antidépresseurs pris pendant la grossesse. Une...
Lire la suite

Attention aux sabots en plastique !

Attention aux sabots en plastique !

Une etude allemande réalisée dans le cadre d’un reportage pour la chaîne WDR pointe du doigt les sabots en...
Lire la suite