Le traitement de l’infertilité présenterait un risque de malformations congénitales

Lors de la convention nationale de l’American Academy of Pediatrics du 19 au 23 octobre 2012, une équipe de recherche a publié ses résultats sur les conséquences d’un traitement contre l’infertilité sur le risque de malformations congénitales.
Image d'illustration



Les résultats de l’étude

Cette nouvelle étude s’est penchée sur les effets des différentes techniques de procréation médicalement assistée (PMA) sur la santé du nouveau-né. Elle a mis en évidence que 9% des femmes qui ont eu recours à la fécondation in vitro (FIV) ont donné naissance à des enfants qui présentent une malformation physique, contre 6% des enfants conçus naturellement.

Que déduire de l’étude ?

Ce résultat montre, toutefois, un écart peu pertinent entre les deux groupes d’enfants observés. Par ailleurs, les responsables de l’étude ne peuvent pas, pour l’heure, y associer une cause précise. Ces femmes ayant, auparavant, bénéficié d’autres techniques PMA, les chercheurs reconnaissent ne pas pouvoir prouver si un de ces traitements ou l’infertilité elle-même est à l’origine des malformations constatées. Quoi qu'il en soit, la grande majorité des cinq millions d’enfants conçus avec une aide médicale se porte très bien !

Publié le 26-10-2012 à 14:41 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enviedebebe

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Greffe de l’utérus : bientôt en France ?

Une jeune femme qui a perdu son utérus suite à un accouchement compliqué souhaiterait se voir greffer un...
Lire la suite

Une application smartphone sensée diminuer le nombre de grossesses chez les ados !

Le site Dosomething.org est plus qu'original : inscrivez-y le numéro de smartphone de votre ado, et ce...
Lire la suite

Fertilité : l’âge de la ménopause maternelle, primordial

L’âge de la ménopause maternelle aurait un impact direct sur la fertilité des filles, selon une étude danoise.
Lire la suite