DPI, aide à la conception : la France en retard !

A l’occasion des journées de la biologie consacrée à la grossesse et aux premiers jours de vie, d’éminent spécialistes de la conception s’insurgent : la France n’a pas assez recours aux technologies de pointe !
Image d'illustration



Le diagnostic préimplantatoire (DPI), qui permet, à l’issue d’une FIV, de sélectionner le(s) embryon(s) sains avant réimplantation chez les couples sur lesquels pèsent un risque de transmission de maladie grave n’est pas assez utilisé en France ! Autorisée depuis la fin des années 1990, cette technique présente le double avantage de préserver la santé de l’enfant à naître de façon sûre, tout en évitant aux parents de devoir prendre la douloureuse décision d’une Interruption Médicale de Grossesse (IMG). Mais actuellement, la liste des maladies ouvrant le droit à un DPI est restreinte, et les couples intéressés dopivent patienter jusqu’à 2 ans…

Quant aux naissance dites "double espoir" (ou, plus prosaïquement, "bébés médicament"), qui combinent conception avec DPI et prélèvement de cellules souches dans le sang du cordon à la naissance, afin d'aider un aîné malade, elles sont encore plus rares… Une seule a été enregistrée en France jusqu’à présent !

C’est pourquoi d’éminents spécialistes de la conception, dont le célèbre professeur Frydman ("père" du premier bébé-éprouvette il y a plus de 30 ans !) plaident pour que davantage de moyens soient alloués à cette médecine pointue mais pleine d’espoir. Pour que le combat contre les maladies rares et mortelles prenne enfin toute sa mesure !

Publié le 09-11-2012 à 15:50 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enviedebebe

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Grossesse ado : 10 idées reçues

Grossesse ado : 10 idées reçues

Si le nombre de grossesses précoces baisse régulièrement depuis plusieurs années en France comme en Europe,...
Lire la suite

Condamné pour avoir provoqué l’avortement de son ex-compagne à son insu

Le parquet a requis mardi sept ans de prison à l'encontre d'un Norvégien ayant versé des pilules abortives...
Lire la suite

"Bébé Neandertal" : un projet (définitivement) fou !

Un scientifique de l’université de Harvard (États-unis) pourrait frapper fort en "créant" un bébé à partir...
Lire la suite