Le cerclage, c'est quoi ?

Plusieurs fausses couches tardives (après le premier trimestre de grossesse), un ou plusieurs antécédents d'accouchement prématuré... Votre gynécologue peut vous proposer un cerclage du col de l'utérus. De quoi s'agit-il ? Quelles sont les indications ? On vous explique tout !
Le cerclage, c’est quoi ?
Le cerclage, c’est quoi ?

Pourquoi procéder à un cerclage ?

Vous avez déjà vécu une fausse couches tardive, ou un accouchement prématuré : on vous a alors diagnostiqué une béance du col. Il s'agit d'une ouverture anormale du col de l'utérus : ce dernier est normalement hermétiquement fermé durant la grossesse afin d'éviter une naissance prématurée ou encore une contamination par voie vaginale. Dans votre cas, le col est ramolli et "trop" ouvert et ce, dès le tout début de la grossesse. On estime que la béance du col est la plupart du temps un problème congénital ; pour un faible pourcentage des femmes concernées, elle apparaît suite à un traumatisme local (IVG ou accouchement très compliqués, maladie) ou à une exposition à un agent pathogène (comme le Distilbène).

Le cerclage, en quoi ça consiste ?

Pour prévenir tout risque de naissance prématurée ou de fausse couche, le chirurgien va placer autour du col de l'utérus une ligature qui le maintiendra fermé tout au long de la grossesse. La pose d'un cerclage se réalise entre la 13e et la 16e semaine d'aménorrhée environ, et parfois plus tard. La ligature sera retirée aux alentour de 37 semaines de grossesse afin de permettre l'accouchement par voie basse. Le retrait est indolore.

Le cerclage, comment ça se passe?

Deux techniques existent :

  • La ligature du col de l'utérus grâce à un fil de nylon, qui se pratique sous anesthésie locale. Rapide, cette technique vous permet d'être sur pied dans la journée, mais elle a toutefois des inconvénients : le fil peut provoquer des infections et des saignements, notamment en fin de grossesse, juste avant son retrait.
  • La ligature du col grâce à une bandelette : elle se pratique sous anesthésie générale ou sous rachianesthésie et nécessite donc 12 à 24 heures de surveillance médicale après l'intervention. Une bandelette est insérée sous la muqueuse du col de l'utérus, un peu plus haut que le fil de nylon. Le grand avantage de cette technique : moins d'infection et de lésion des tissus !

Vivre sa grossesse avec un cerclage

Avoir un cerclage vous impose quelques contraintes : tout d'abord, le repos ! Rassurez-vous : pas question de rester allongée toute la journée, avoir un cerclage ne signifie pas que vous devez vivre couchée ! Il faut toutefois être vigilante, ne pas abuser de la marche ou de la position debout, et éviter certaines activités comme la piscine (vous êtes davantage exposée aux contaminations bactériennes). Evitez également le stress, toujours néfaste !
La pose d'un cerclage s'accompagne très fréquemment d'un arrêt maladie : vous cesserez donc votre activité professionnelle.
Enfin, consultez votre médecin avant la reprise des rapports sexuels.

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

L'histoire de l'échographie obstétricale

L'histoire de l'échographie obstétricale

On a l'impression que cet examen existe depuis toujours... On se demande bien comment les mamans pouvaient...
Lire la suite