La contraception, l’affaire de tous !

Image d'illustration

36% d'étudiantes ont déjà eu recours à la contraception d'urgence et 3% d'entre elles ont subi une IVG : des chiffres alarmants, qui figurent parmi les résultats d'une enquête sur la santé des étudiants menée par l'Union nationale des mutuelles étudiantes régionales (Usem) sur près de 9 000 jeunes.

La contraception reste une "affaire de filles" : par exemple, seuls 61% des garçons sont attentifs à l'utilisation d'un préservatif durant un rapport sexuel. Le préservatif reste en effet le mode de contraception le moins onéreux et le plus facile d'accès, malgré une efficacité relative car les "accidents" restent nombreux. Mais surtout, il est le seul rempart contre les infections sexuellement transmissibles !

Du côté des filles, si les contraceptifs sont assez largement répandus, ils ne sont pas forcément maîtrisés : parmi les 36% d'étudiantes ayant du prendre la pilule du lendemain, 14% avaient oublié leur pilule...Et 10% n'utilisaient carrément aucun moyen de contraception !

L'Usem préconise donc la mise en place d'un bilan gynécologique pris en charge par l'assurance maladie, permettant à toutes les jeunes femmes de bénéficier du moyen de contraception qu'il lui faut.

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Un petit dernier ? L'envie d'enfant passé 40 ans

Un petit dernier ? L'envie d'enfant passé 40 ans

Et pourquoi pas un petit dernier ? Vos enfants sont grands, autonomes et vous... Vous aimeriez bien,...
Lire la suite

Lui parler de sexualité

Lui parler de sexualité

Comment parler de sexualité à son enfant ? Faut-il attendre qu'il ou elle en parle en premier ?...
Lire la suite