Grossesses à risques : 20% des femmes concernées !

20% des quelque 830 000 femmes enceintes chaque année connaissent une grossesse pathologique.
Image d'illustration



Pas rares du tout, les grossesses pathologiques ! On en dénombre environ 160 000 chaque année en France. Un paradoxe, à l’heure où la grossesse n’a jamais été aussi suivie et médicalisée ! Et pourtant…

L’enquête menée à l’initiative de la fondation Premup est sans appel : un réel défaut d’information existe ! Selon les résultats de cette étude, 75% des femmes planifient aujourd’hui leur grossesse. Mais elles négligent un élément important : se faire examiner avant de se lancer dans le projet bébé !

Pourtant, une simple consultation médicale permettrait de prévenir certaines complications à venir : le surpoids, l’hypertension ou encore une mauvaise hygiène de vie peuvent entrainer des problèmes durant la grossesse, il est donc important de les identifier afin que le suivi soit adapté.

Autre problème : de nombreuses femmes en situation de précarité négligent le suivi précoce de leur grossesse. Il est important de rappeler que ce suivi peut s’effectuer dans les centres de Protection Maternelle et Infantile sans la moindre avance de frais, et qu’une prise de sang pour détecter une grossesse, si elle est prescrite par un médecin, sera remboursée. Par ailleurs, deux tiers de l’ensemble des femmes interrogées estiment ne pas avoir reçu de conseils de la part des équipes médicales qui les ont suivies…

Bref, l’accent doit être mis une fois de plus sur l’information ! De nombreuses femmes n’ont jamais entendu parlé, par exemple, du retard de croissance intra-utérin (RCIU), pourtant à l’origine de nombreux cas de naissances prématurées, de handicap, voire de décès périnatal. C’est pour cette raison que Premup organise le 13 octobre, comme chaque année, sa désormais célèbre Marche des bébés, afin de lever des fonds pour la recherche sur le RCIU.

Publié le 26-09-2013 à 10:30 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

2 commentaires

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

  • mannika
    mannika - Il y a 5 moiss

    grossesses à risques il faut faire attention, nous autres infertiles il faut déjà qu'on arrive à ce niveau car j'ai connu une fausse couche à ma 3e FIV pour une mauvaise qualité d'embryons et pourtant le transfert s'était à J5 à l'étape des blastocystes, on passera cette année en GPA si on a la chance de trouver un pays fiable et légal en matière de GPA, on hésite entre le Canada assez cher, les USA, l'Ukraine et la Belgique, besoin de vos conseils et expériences si vous en avez svp

  • carlabruni
    carlabruni - Il y a 5 moiss

    oh c'est dur ça mannika, 3 échecs fiv et plus.. beh tu sais pendant que les couples qui rêvent d'enfants s'interrogent sur la légalité et la sécurité des GPA en belgique comme tu dis ou en Ukraine, d'autres deviennent déjà parents. tiens, regarde cette vidéo où une mère heureuse raconte comment elle et son mari ont subi avec joie une GPA au centre A. Feskov dont parlait Lumia https://youtu.be/As0RZWwx0WE

Vous aimerez aussi

Santé : l’obésité en recul chez nos enfants

Depuis 2004, 10 villes françaises ont suivi le programme de l'Epode « Ensemble prévenons l'obésité des...
Lire la suite

alcool et grossesse : vers une meilleure information des futures mamans

« Zéro alcool pendant la grossesse » : un logo plus visible sur les bouteilles d'alcool

La ministre de la santé, Agnès Buzyn a annoncé que d'ici à la fin de l'année le logo prévenant des risques...
Lire la suite