Autisme : un diurétique pour diminuer les symptômes

Un médicament diurétique diminuerait les troubles chez les enfants autistiques et amène une lueur d’espoir aux parents d’enfants souffrant de cette maladie.
Image d'illustration



Le traitement de l’autisme vient d’enregistrer une avancée très encourageante : en effet, le professeur Yehezkel Ben-Ari, directeur honoraire de l’INSERM et fondateur de l'Institut de neurobiologie de la méditerranée, et Eric Lemonnier, clinicien spécialiste de l'autisme au CHU de Brest ont présenté les résultats d’un traitement faisant intervenir un diurétique, le bumétamine. Les essais et observations ont été réalisés pendant quatre mois sur une soixantaine d’enfants de 3 à 11 ans présentant différentes formes d’autisme. Pour les trois-quarts d’entre eux, la sévérité des troubles autistiques a diminué, mais réapparaît à l’arrêt du traitement.

Essai à l’échelle européenne

Ce médicament agit sur le taux de chlore dans les cellules. Un élément chimique qui, lorsqu’il se trouve en trop grande quantité dans le corps, pourrait être à l’origine de troubles tels que l’autisme. Cependant des études pour connaître l’effet de cette molécule sur les patients sur le long terme sont nécessaires. Les chercheurs ont donc déposé une demande d’autorisation pour un essai à l’échelle européenne.

Publié le 17-12-2012 à 14:24 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Le cerclage, c’est quoi ?

Le cerclage, c'est quoi ?

Plusieurs fausses couches tardives (après le premier trimestre de grossesse), un ou plusieurs antécédents...
Lire la suite

L’hyperactivité en augmentation

Explosion des diagnostics de Troubles Déficitaires de l’Attention avec Hyperactivité (TDAH) aux...
Lire la suite

Fleurs, plantes vertes : attention aux intoxications

Fleurs, plantes vertes : attention aux intoxications

Les belles plantes sont parfois dangereuses ! L'intoxication par les plantes n'est pas rare. Les...
Lire la suite