Grossesse : une grande surprise prise sur le vif !

8 ans de combat contre l’infertilité, et finalement Ashley et Tyson y sont arrivé : ce sont de futurs parents… Mais avec une grosse surprise à la clé !
Image d'illustration

Traitements hormonaux, FIV non concluantes, et l’endométriose à l’origine de tous ces problèmes : pour Ashley et Tyson, devenir parents n’allait vraiment pas de soi… Le couple n’a néanmoins jamais baissé les bras, jusqu’à ce que la grande nouvelle tant attendue arrive : à l’issue d’une nouvelle FIV, Ashley est bel et bien enceinte !

Deux ovules ont été transférés à la future maman qui s’attendait donc, logiquement, à être enceinte de jumeaux. Le jour de la première échographie, les futurs parents emmènent avec eux Alicia, une amie photographe, afin de garder une trace de ces précieux instants : la première rencontre avec leurs bébés… Bien leur en a pris !

Car l’émotion attendue était là, et bien là ! En effet, quand l’échographe démarre l’examen, il a une nouvelle de taille à annoncer à Ashley et Tyson : la jeune femme n’attend pas 2, mais 4 bébés… En fait, les deux ovules se sont chacun séparés en deux : la jeune femme aura donc deux paires de jumeaux identiques ! Un cas qui avait seulement une chance sur 70 millions de se produire, selon les médecins…

En attendant, les images capturées par l’amie photographe du couple parlent d’elles-mêmes ! Ashley et Tyson ont par ailleurs lancé une campagne de collecte de fonds sur Facebook pour accueillir leurs quadruplés dans les meilleures conditions. C’est la belle histoire du jour !

Source : huffingtonpost.com

Publié le 06-10-2014 à 11:12 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enviedebebe

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Mini-Cooper et Prince William ne sont pas des prénoms d'enfants

La mairie de Perpignan refuse d’enregistrer les prénoms de Mini-Cooper et de Prince William dans l'intérêt...
Lire la suite

3 ADN pour un bébé : pour bientôt ?

Pour prévenir l’apparition de maladies graves, un scientifique de l’université de Newcastle...
Lire la suite