Grossesse : les désagréments les moins glamour !

Publié le 29-09-2017 à 00:00 | Mis à jour le 25-10-2017 à 17:10 | Auteur : Isabelle DAMIRON
Les beaux cheveux épais, le teint frais comme la rosée du matin, les formes généreuses et épanouie : tout cela, c’est l’image idéale de la grossesse ! Mais si la fatigue ou le mal de dos sont des maux connus et reconnus ; on parle moins souvent d’autres soucis sans gravité, mais ennuyeux et surtout… beaucoup moins glamour.
Grossesse : les désagréments les moins glamour !
Grossesse : les désagréments les moins glamour !
Publicité

L’acné

Hello, le retour de la pire période ado ! Sachez-le : l’apparition d’une acné de grossesse est évidemment fréquente chez celles qui en ont souffert à l’adolescence, mais pas seulement ! En effet, si vous avez été épargnée durant vos jeunes années, rien ne dit que vous n’allez pas voir apparaître de disgracieux boutons sur votre visage, vos épaules, le haut de votre dos… Le rush hormonal dans votre organisme, en particulier au début de la grossesse, provoque une surproduction de sébum. Conséquence : des boutons !

  • La solution : des nettoyages doux et soigneux matin et soir, la main légère sur le maquillage (particulièrement le fond de teint), et une visite chez le dermatologue si la poussée d’acné est importante et gênante.
  • A ne pas faire : pas d’automédication, ni avec un traitement spécifique (les médicaments anti-acné sont totalement incompatibles avec la grossesse), ni avec des produits du commerces (demandez conseil au dermatologue avant). Attention aussi aux sticks et roll-on aux huiles essentielles qui sont déconseillées.

Les hémorroïdes et les varices

Sympathique conséquence de votre circulation sanguine ralentie, les hémorroïdes et les varices apparaissent en général au second trimestre de la grossesse. Des vaisseaux sanguins situés autour de l’anus et/ou de la vulve se gorgent de sang sous l’effet conjugué des hormones, qui assouplissent leurs parois, et du volume croissant de votre utérus, qui empêche une bonne circulation. Résultat : ils gonflent, peuvent se rompre et saigner. C’est douloureux, gênant, mais bénin (heureusement…).

  • La solution : paracétamol et traitement local prescrits par votre médecin vous aideront à traverser les crises. Buvez beaucoup d’eau et veillez à votre alimentation : la constipation, si fréquente pendant la grossesse (glamour toujours !), a tendance à empirer le problème. Votre médecin pourra aussi vous prescrire des bas ou des collants de contention pour activer votre circulation sanguine… Sexy !

La pilosité

La ligne de poils qui apparaît sur votre ventre, à la rigueur, vous aviez déjà entendu parler et vous êtes prête à l’accepter ; mais les affreux poils drus qui se mettent à pousser un peu partout, et particulièrement sur le visage, au secours ! Vos jambes aussi peuvent être touchées, l’aréole des seins… Remerciez votre placenta, qui a décidé de vous changer en yéti en fabricant des hormones masculines (androgènes), et ce, que vous attendiez un garçon ou une fille…

  • La solution : l’épilation, il n’y a rien d’autre à faire !

Les mycoses

Formidable : que vous ayez déjà eu ou non l’expérience de ces proliférations fongiques qui démangent et qui dérangent, vous pouvez à tout moment en être atteinte durant votre grossesse. Et évidemment, pour rester dans la thématique « glamour », ce sont les mycoses vaginales et vulvaires qui atteignent de préférence les femmes enceintes. Votre système immunitaire a tendance à s’affaiblir et les hormones modifient le Ph de votre muqueuse vaginale : des conditions idéales pour Candida albicans, le coupable désigné…

  • La solution : votre médecin vous prescrira un traitement par ovule et éventuellement une crème pour atténuer les douleurs et les démangeaisons.

La maladresse

C’est bien simple : tout vous tombe des mains. Vous trébuchez sans arrêt. Vous oubliez pourquoi vous vous êtes rendue dans cette pièce. Et ça vous rend dingue ! Cette maladresse n’est pas qu’une impression, elle a de vraies causes : votre prise de poids déplace votre centre de gravité, vous vous retrouvez donc à avoir des appuis différents, ce qui vous fait trébucher. Mais il faut aussi savoir que parmi toutes les hormones secrétées en abondance durant la grossesse, il y a la précieuse et pénible relaxine : précieuse car elle contribue à détendre articulations, ligaments et muscles, ce qui sera parfait pour l’accouchement, mais pénible parce qu’en attendant, elle rend vos mouvements plus « lâches » …

  • La solution : on accepte, on serre les dents et on en rigole, parce que franchement, tout cela n’est pas bien grave…

L’hypersudation

Non contente d’avoir l’impression de peser une tonne et d’avoir le souffle court en permanence, vous transpirez. Beaucoup. Et ce, même si hors grossesse votre transpiration est modérée. Que se passe-t-il ? Il y a d’abord votre prise de poids, évidemment ; mais la grossesse et son cocktail hormonal perturbe également le système nerveux sympathique et le fonctionnement de la thyroïde. Bref : les glandes sudoripares qui produisent la sueur sont en surrégime, vous avez des bouffées de chaleurs brusques. 

  • La solution : des vêtements en matières naturelles pas trop près du corps, notamment au niveau des zones qui transpirent le plus ; l’utilisation d’une poudre de type talc si vous le supportez, à la place ou en plus de votre déodorant ; enfin, une consultation homéopathique peut vous aider, des remèdes existent !
  • A ne pas faire : utiliser un anti-transpirant, qui serait d’une part sans intérêt, car les bouffées de chaleur seront toujours là, et qui va irriter votre peau, potentiellement plus fragile que d’habitude.

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus