Grossesse ado : plus de risques pour les victimes de maltraitances

Maltraitance et délaissement dans l’enfance font le lit de la maternité précoce, selon une étude américaine du Cincinnati Children's Hospital Medical Center.
Image d'illustration



435 adolescentes de 14 à 19 ans ont été suivies dans le cadre de cette étude. Toutes étaient issues d’un milieu défavorisé, mais seule la moitié d’entre elles avait été victime de maltraitances ou de négligence dans les 12 mois précédent, nécessitant une prise en charge par les services sociaux. Les chercheurs se sont ensuite intéressés à l’activité sexuelle et aux maternités éventuelles de ces jeunes filles.

Plus de 20% des ados suivies par la protection de l’enfance sont devenues mamans, contre seulement 9,4% de celles qui ne rencontraient pas de problèmes familiaux. Une différence d’autant plus notable que l’ensemble des jeunes filles a été recruté dans un milieu regroupant des critères habituellement associés à la maternité précoce : issues des minorités, avec de faibles revenues, etc.

Le taux de grossesses ados reste très élevé aux États-unis, parmi les plus hauts des pays industrialisés ! En France, on dénombre 1,9% de grossesses chez les moins de 19 ans, là aussi majoritairement chez des jeunes filles suivies par les services sociaux. Les chercheurs pensent que ces chiffres élevés sont imputables à un défaut d’information…

Publié le 27-03-2013 à 10:01 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enviedebebe

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Incroyable : le spermatozoïde du futur !

Le Micro-bio-robot, c’est peut-être l’avenir de la procréation médicalement assistée !
Lire la suite

Thyroïde et infertilité

Thyroïde et infertilité

Les causes de l'infertilité sont nombreuses, mais peuvent être liées à un dérèglement de la thyroïde. La...
Lire la suite