Greffe d’utérus de mère à fille : une grande première

Image d'illustration

La première greffe d’utérus en provenance d’une donneuse sans rapport avec la receveuse s’était déroulée avec succès en Turquie en 2011. Cette fois-ci, des médecins suédois sont parvenus à greffer à des femmes sans utérus ceux de leurs mères respectives : un progrès, car la problème de la compatibilité donneur-receveur ne se pose plus !

L’une des deux jeunes femmes concernées était née sans utérus ; l’autre avait du subir une ablation de ce dernier après un cancer. Les mères de ces deux trentenaires avaient pour leur part un utérus fonctionnel et plus aucun projet de grossesse : rien ne s’opposait donc éthiquement à la greffe.

Les opérations se sont déroulées sans aucun problème. Les donneuses ont été très vite sur pied. Quant aux receveuse, elle font l’objet d’un suivi scrupuleux qui n’est pas près de s’arrêter : elles devront en effet attendre un an avant d’entamer un processus de fécondation in vitro à l’aide de leurs propres embryons qui ont étés congelés.

Les jeunes femmes suivront pendant ce temps un traitement anti-rejet qui restera en place jusqu’au terme de leur éventuelle grossesse. Une fois le(s) bébé(s) né(s), l’utérus greffé leur sera retiré, pour leur éviter d’avoir à suivre ce traitement toute leur vie. Ce n’est qu’au terme de ce parcours que les chercheurs s’autoriseront à dire que le processus est une réussite. Bonne chance à elles !

Publié le 20-09-2012 à 09:48 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enviedebebe

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

L’ovulation : combien de temps ça dure ?

L'ovulation : combien de temps ça dure ?

L'ovulation correspond au moment où l'ovule est expulsé de l'ovaire pour entamer son parcours, des trompes...
Lire la suite

Un bébé, 3 parents : un projet de loi autorisé en Grande-Bretagne

La conception de bébé à partir de trois ADN, acceptée par la chambre des communes britannique début...
Lire la suite

FIV et fausses couches : le nombre d’ovules en question

Moins les femmes soumises à un traitement dans le cadre d’un processus de FIV produisent d’ovules, plus le...
Lire la suite