Grande prématurité : le combat de Souleyman et de sa maman !

Venir au monde trop tôt, avec un poids inférieur à 1 kg, c'est très loin d'être anodin. La maman de Souleyman nous raconte la bataille qu'a livré, et gagné, son tout petit bébé si courageux ! Un long récit très émouvant!
Grande prématurité : le combat de Souleyman et de sa maman !
Grande prématurité : le combat de Souleyman et de sa maman !

"Tout a basculé le 7 juillet 2012. A ce moment-là, je suis enceinte de 28 semaines et 3 jours. Je suis déjà hospitalisée pour cette grossesse qui est à risque, puisque ma lors de ma précédente grossesse j'ai fais une crise d'éclampsie sévère. Cette fois-ci, pas d'éclampsie en vue, mais il faut surveiller car elle peut survenir à tout moment !

Césarienne d'urgence

Mon gynécologue avait décidé de m'hospitaliser car la croissance de mon bébé évoluait peu, donc il fallait surveiller. Le 5 juillet, ont m'injecte des corticoïdes pour la maturation des petits poumons de mon bébé. Le 6 juillet, seconde injection. Le 7 juillet, je me plains auprès des sages-femmes de ne plus sentir mon bébé bouger.

On me fait une échographie en urgence : le cœur de bébé bat, mais il ne bouge pas ! Il est midi, on me demande d'aller déjeuner pour qu'on puisse pratiquer une autre échographie dans l'après-midi. 16 h : nouvelle écho, bébé n'a toujours pas bougé et son cœur faibli !

Le professeur de l'unité se concerte avec les gynécologues du service, et là, ont m'annonce qu'il va falloir pratiquer une césarienne en urgence, car mon bébé ne tiendrait pas longtemps... On me descend donc au bloc.

J'ai très peur, je me pose beaucoup de questions en essayant de me convaincre que mon bébé ira bien. On me fais une rachianesthésie, je m allonge... Le 7 juillet 2012 à 18 h 56, mon bébé arrive. Je ne l'entends pas, je m'inquiète ! Je demande ce qu'il se passe.

L'équipe de réanimation pédiatrique est là. On me dit que mon bébé est en vie, mais qu'il est faible... On me laisse le voir, je l'embrasse, je pleure....

Mon bébé est si petit, il ne pèse que 850 grammes ! On essaie de me rassurer, mais rien n'y fait. On m'explique qu'il a besoin d'oxygène, car ses petits poumons n'ont pas fini de maturer. Et là, le cauchemar commence...

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Maternité : profitez de votre séjour!

Maternité : profitez de votre séjour!

Trois jours à la maternité, c'est très court pour un si grand changement de vie ! Autant dire que vous...
Lire la suite

Prévoir l’accouchement à 7 jours près !

Prévoir l'accouchement à 7 jours près !

Une méthode pour prédire votre date d'accouchement à 7 jours près, vous en rêviez ? Des chercheurs...
Lire la suite

Fermetures de maternités de proximité : un cas d’école

C’est le quotidien Le Journal du Centre qui rapporte cette affaire. Si l’histoire finit bien, elle illustre...
Lire la suite