Eviter la fessée : nos solutions

La fessée n'est pas le seul moyen de montrer votre désapprobation à votre enfant lorsqu'il franchit les limites. Expliquez-lui clairement ce que vous attendez de lui et n'hésitez pas à le valoriser.
Eviter la fessée : nos solutions
Eviter la fessée : nos solutions

Construisez un cadre clair

Acceptez que votre enfant puisse faire des bêtises tant qu'il ne se met pas en danger. Posez quelques principes fondamentaux et expliquez-lui les raisons de ces règles.

S'il désobéit volontairement, réagissez calmement. Vous pouvez le priver de télévision, de jeu vidéo ou bien lui demander de réparer symboliquement son acte.

Vous faites quelque chose avec votre enfant ? Dites-lui clairement ce que vous attendez de lui. Si votre enfant ne respecte pas sa part du contrat, mettez fin à l'activité... Et rappelez-lui que ce n'est pas ce qui était convenu.

Pratiquez le renforcement positif !

Votre enfant a été sage ? Félicitez-le chaleureusement en privé et en public. Vous le valorisez et il sera fier de savoir qu'il vous a fait plaisir et qu'il a répondu à vos attentes.

Cela l'encouragera à persister dans ses efforts !

Anticipez les crises

Si vous êtes fatiguée, passez le relais. Si vous sentez que votre enfant est énervé, proposez-lui une activité tranquille. C'est un bon moyen de l'aider à vous dire ce qui ne va pas et d'éviter l'escalade.

Ne laissez jamais votre enfant adopter un comportement qui ne vous plaît pas. S'il est excité, envoyez-le se calmer dans sa chambre. L'humour est aussi une excellente manière de désamorcer les conflits !

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Les parents de Bastien écopent de trente ans de réclusion pour le père et de douze ans pour la mère

A l'issue de quatre jours de procès pour le meurtre de leur enfant de trois ans, noyé dans une machine à...
Lire la suite

Grossesse : les relations mère-fille

Grossesse : les relations mère-fille

La grossesse est un bouleversement d'un point de vue psychologique. Entre les doutes et ce nouveau rôle de...
Lire la suite

Psycho 18-36 mois : l’affirmation du caractère

Psycho 18-36 mois : l'affirmation du caractère

Entre 18 et 36 mois, notre enfant commence à nous montrer qu'il a son petit caractère, il sait très bien ce...
Lire la suite