Les enfants nés de mères stressées plus sensibles aux intimidations

Une grossesse difficile rendrait un enfant plus vulnérable. Une étude britannique vient de mettre ces résultats en évidence et appelle à une plus grande attention envers les familles en difficulté.
Image d'illustration



Le stress de la femme enceinte influence la vie de l’enfant à venir. Si plusieurs études sont déjà arrivées à ces mêmes conclusions, des chercheurs de l’université de Warwick et de Bristol ont voulu savoir, eux, comment les difficultés rencontrées pendant la grossesse par la future maman (sa situation financière entre autres) ou sa santé mentale pouvaient rendre un enfant plus vulnérable face aux intimidations d’autres enfants.

Une angoisse transmissible

L’angoisse serait donc elle aussi transmissible à l’enfant, selon les observations recueillies auprès de 9 000 enfants entre 7 et 10 ans. Certaines hormones produites en grandes quantités lorsque la maman est enceinte et stressée ont de grands risques de traverser la paroi utérine et d’altérer le développement de la réponse au stress du fœtus. Devant ces résultats, les chercheurs conseillent aux services sociaux et de santé de se concentrer sur les familles en difficultés (matérielle ou psychologique) pour prévenir des risques d’aggravation de la santé de l’enfant dans sa vie future.

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Devenir maman : stressant !

Ce sondage Ipsos pour la marque de puériculture Bébé Confort va à l’encontre des idées reçues : la...
Lire la suite

Le yoga pour lutter contre la dépression durant la grossesse

La dépression pendant la grossesse est un phénomène plus récurrent qu’on ne le pense. Pour la prévenir et y...
Lire la suite