Don de gamète : vers la fin de l'anonymat ?

En France actuellement le don de gamètes (don de sperme et dons d'ovocytes) est anonyme. Mais cette situation pourrait changer. On fait le point.
Don de sperme : s'il n'était plus anonyme ?
Don de sperme : s'il n'était plus anonyme ?

La loi bioéthique, qui pourrait notamment ouvrir la PMA à toutes les femmes, sera étudiée à la fin de l'année. En attendant, durant plusieurs mois, des États généraux de la bioéthique ont été organisés dans toute la France. 

L'objectif ? Recueillir les avis des citoyens sur plusieurs questions, la PMA donc mais également la fin de vie etc. 

La remise en cause de l'anonymat du don de gamète

Mardi 5 juin, le rapport du comité consultatif national d'éthique a été rendu public. Et il remet en cause l'anonymat du don de gamète. Actuellement, en France c'est l'anonymat strict qui domine, comme pour le don de sang par exemple. 

Cependant, le rapport pointe du doigt la volonté de plus en plus grande des enfants de donneurs anonymes de connaître leurs origines. Le rapport cité par L'Express explique qu'« un consensus existe désormais sur le fait de ne pas cacher aux enfants l'histoire de leur conception ». 

Depuis la création en 1973 des Centres d'étude et de conservation des œufs et du sperme humain (CECOS), 70 000 enfants sont nés de dons de gamète. 

comment se passerait la levée de l'anonymat ? 

Le rapport ne préconise pas une levée complète de l'anonymat. 

En d'autres termes, il ne s'agit pas du tout de donner le nom du donneur de sperme, mais simplement de mettre à disposition de l'enfant né d'un don de gamète, à sa majorité, d'informations sur le donneur : âge, origine, nombre de dons faits, éventuellement une lettre du donneur expliquant pourquoi il a choisi cette voie. 

Pourquoi lever l'anonymat complet des donneurs ? 

Plusieurs raisons ont fait pencher le rapport vers la fin d'un anonymat total. Tout d'abord, le besoin des enfants de connaître leurs origines. Une raison scientifique ensuite. En effet, cette fin de l'anonymat pourrait permettre d'éviter des risques de consanguinité.

Les opposants à cette fin de l'anonymat des donneurs annoncent que les dons de sperme pourraient largement diminuer en France, alors qu'il y a déjà une pénurie. 

Vous aimerez aussi

Une jeune fille de 17 ans enceinte de 7 mois sans le savoir

Déni de grossesse : elle se découvre enceinte à 7 mois !

Au Royaume-Uni une jeune fille de 17 ans a fait un déni de grossesse. Quand elle a fait le test et...
Lire la suite

Noel 2018 : Nos cadeaux coup de cœur à offrir à une future ou une jeune maman

Noel 2018 : Nos cadeaux coup de cœur à offrir à une future ou une jeune maman

Noël approche maintenant à grands pas. Voici une sélection de nos cadeaux coups de cœur à faire à une...
Lire la suite

Nos conseils pour une grossesse épanouie

De la grossesse à l'accouchement : 7 conseils pour rester zen et en pleine forme

Après quelques minutes de suspense devant le test de grossesse, le verdict vient de tomber : vous êtes...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.