Condamnée pour 8 infanticides, Dominique Cottrez sera libérée le 22 janvier

Dominique Cottrez a été condamnée en juillet 2015 à 9 ans de prison pour avoir, après 8 dénis de grossesse, étranglé ses bébés. Elle bénéficiera d'une libération conditionnelle d'ici la fin du mois.
Condamnée pour 8 infanticides, Dominique Cottrez sera libérée le 22 janvier
Condamnée pour 8 infanticides, Dominique Cottrez sera libérée le 22 janvier

C'est le journal l'Obs qui le révèle. Dominique Cottrez, condamnée en juillet 2015, bénéficiera d'une liberté conditionnelle à compter du 22 janvier prochain. 

Elle avait été condamnée à 9 ans de prison. L'aide-soignante avait, en effet, été reconnue coupable d'avoir, entre 1989 et 2007, mis au monde et étranglé 8 de ses enfants. Elle a ensuite placé les corps des nouveau-nés dans des sacs, cachés dans sa maison du Nord de la France. Les cadavres des nourrissons ont été découverts en 2010. 

Mère de deux enfants, et mariée, Dominique Cottrez a mis au monde les bébés chez elle. Un est né dans les toilettes de l'hôpital dans lequel elle avait été admise pour une crise d'épilepsie. 

Déni de grossesse suite à un traumatisme

Lors de son procès, Dominique Cottrez a expliqué avoir été « terrorisée » par l'équipe médicale qui l'avait suivi pour la naissance de sa fille, notamment par des remarques concernant son obésité.

Elle explique qu'elle a ensuite été dans le déni pour toutes les grossesses qui ont suivi. 

Les experts jugent qu'elle est réadapable et pleinement responsable de ses actes

De nombreux experts psychiatriques ont étudié son cas au moment des différentes étapes du procès. Tous avaient reconnus en elle une personne « curable » et réadaptable ».

Le tribunal a suivi ces experts en lui accordant la libération conditionnelle. Le jugement précise que l'aide-soignante « se reconnait pleinement responsable de ses actes et tient à ce sujet un discours clair ». Elle a, par ailleurs, suivi une formation en prison, lui permettant d'obtenir rapidement un travail. 

Le jugement précise tout de même que « Ni la peine, ni la qualification pénale des faits ne sont discutées, les faits sont appréhendés à la mesure de leur gravité, sans être minimisés ». 

Quelles sont les limites à la liberté de Dominique Cottrez ? 

La liberté conditionnelle n'est pas une libération définitive. Dominique Cottrez devra être suivie par un psychiatre. Elle a également obligation de trouver un travail ou une formation.

Dans le cas où elle aurait un emploi, elle devra reverser 15% de son salaire pour « les dommages causés par l'infraction ».

Enfin, elle a interdiction de parler publiquement de l'affaire ; elle n'a pas le droit, par exemple d'écrire un livre sur son histoire.

Dominque Cottrez aura passé 4 ans et 8 mois en prison sur les 9 ans de sa peine. 

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Un petit garçon exclut de la cantine parce qu'il ne mange pas de viande

Cantine : un enfant exclu de la cantine parce qu'il refuse de manger de la viande

L'histoire se passe dans une petite ville d'Isère. Le maire de Pont-de-Chéruy a décidé d'exclure un enfant...
Lire la suite

Un bateau pour avorter

Un bateau pour avorter

The Economist a publié une vidéo (en anglais) de Rebecca Gomperts, une femme médecin luttant pour le droit...
Lire la suite

Un enfant de 3 ans oublié 3 heures dans un bus

Un enfant de 3 ans oublié 3 heures dans un bus scolaire

Pendant 3 heures la maman d'un petit bout de chou de 3 ans a eu la frayeur de sa vie. Son fils avait été...
Lire la suite