C’est la guerre contre la césarienne de confort !

Alors qu’il n’y a jamais eu autant de césariennes pratiquées sans justification médicale dans le monde, de nombreux spécialistes tirent la sonnette d’alarme !
Image d'illustration

Un risque accru d’accoucher d’un enfant mort-né ou de grossesse extra-utérine après un premier accouchement par césarienne : c’est ce à quoi s’exposent, selon cette étude, les femmes qui accouchent par voir haute. De quoi inquiéter celles qui pourraient donner naissance de cette façon… En réalité, ces résultats un peu alarmistes sont à nuancer, même s’ils sont réels !

Plus de 830 000 femmes ont été observées pour les besoins de cette étude de grande ampleur. Et, en effet, les spécialistes ont remarqué, chez les femmes ayant vécu un premier accouchement par césarienne, un sur risque de 0,03% de donner naissance à un bébé mort-né, et de 0,1% de subir une grossesse extra-utérine par la suite. Des éventualités qui restent donc extrêmement faibles, mais suffisantes pour que les scientifiques tirent la sonnette d’alarme !

Dans leur viseur : les césariennes de convenance, pratiquées sans justification médicale à la demande des mamans ou imposées par les médecins. Aujourd’hui, un accouchement sur 5 en France a lieu par césarienne, et dans un tiers des cas, elle n’est pas réellement justifiée ! A la lumière de leurs conclusions, les chercheurs rappellent donc que cette intervention doit vraiment n’être réservée qu’à certains cas particuliers, quand aucun autre mode d’accouchement n’est envisageable et que la santé de la mère et de l’enfant l’exigent.

La césarienne affecte en effet l’utérus : cicatriciel, il serait davantage susceptible d’être à l’origine de pathologie conduisant à une mortinaissance ou à des complications en cours de grossesse. Ils rappellent par ailleurs que l’accouchement par voie basse est la plupart du temps possible, et même souhaitable, pour les grossesses gémellaires, un bébé en siège ou même un antécédent de…césarienne ! Enfin, ils insistent sur le fait que la naissance par voie basse revêt de très nombreux avantages par rapport à une intervention chirurgicale : moins de pertes sanguines, d’accidents d’anesthésie, une récupération plus rapide pour maman et pour bébé…

Source : pourquoidocteur.fr

Publié le 04-07-2014 à 09:54 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Accouchement : une pédicure et un bébé !

Accouchement : une pédicure et un bébé !

Anna pensait qu'elle avait amplement le temps de passer se faire faire une manucure et une pédicure avant...
Lire la suite

Maternités : la proximité plébiscitée

Maternité : les femmes plébiscitent la proximité

Le Parisien, en partenariat avec le programme de France 5 La Maison des Maternelles, a réalisé un sondage...
Lire la suite

Des quadruplés pour des parents comblés !

Des quadruplés pour des parents comblés !

Émilie et Mathieu, un couple originaire de la région d'Amiens (Picardie) ne parvenaient pas à mettre en...
Lire la suite