Bien choisir son goûter à la boulangerie

Croissant, pain au chocolat... Mais que faut-il choisir ? Les viennoiseries sont caloriques, mais toutes ne se valent pas ! Apprenez à privilégier les variétés dont la valeur nutritionnelle est la plus raisonnable. Et prêtez attention à la qualité du produit sans oublier que pour votre enfant, le plus important reste de ne pas en abuser.
Bien choisir son goûter à la boulangerie
Bien choisir son goûter à la boulangerie

Comptez les calories !

Aux produits réalisés à base de pâte feuilletée (les plus gras), préférez les pains aux raisins ou au lait, un peu moins lourds. Alors que 100 g de croissant équivalent en moyenne à près de 400 kcal, 100 g de pain aux raisins représentent « seulement » 300 kcal.

Mais attention : toutes les viennoiseries ne pèsent pas le même poids ! Mieux vaut un croissant de 50 g qu'un pain aux raisins de 80 g...

Prenez garde aux « ajouts » de chocolat, de frangipane ou de crème pâtissière. Si le simple croissant est déjà très riche, le croissant aux amandes est une vraie bombe : plus de 550 kcal les 100 g !

Attention aux mauvaises graisses !

Surveillez la qualité du produit : toutes les graisses ne se valent pas. La margarine industrielle est souvent utilisée parce qu'elle est économique. Le problème est qu'elle peut aussi être surchargée en acides gras trans ! À tel point qu'il est souvent préférable de consommer un croissant pur beurre, moins nocif qu'un croissant à base de matière grasse végétale...

Dans tous les cas, ne faites pas de la viennoiserie un standard du goûter ou du petit-déjeuner. Mieux vaut espacer leur consommation, en adoptant par exemple le rituel des « croissants du dimanche » !

En savoir plus :

Notre article Le petit-déjeuner des enfants

Publié le 09-09-2013 à 11:56 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #alimentation

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

L’allaitement mixte

L'allaitement mixte

Reprise du travail, grosse fatigue... Vous ne pouvez plus allaiter aussi facilement ? Sachez qu'il...
Lire la suite

L'impossibilité d'allaiter pourrait être génétique

L'impossibilité d'allaiter pourrait être génétique

Pointée du doigt par une équipe de chercheurs américano-japonaise, la protéine ZnT2 pourrait être à...
Lire la suite

L’allaitement anti-diabète !

Le diabète gestationnel, s’il disparaît généralement après l’accouchement, augmente tout de même le risque...
Lire la suite