Bébé trop bas : que faire ?

Une sensation de ventre "descendu", des tiraillements, des douleurs, quelques contractions... Vous n‘êtes pas arrivée au terme de votre grossesse, mais bébé semble déjà manifester des envies de liberté ! Un bébé placé trop bas, cela arrive, mais il est important de rester vigilante.
Bébé trop bas : que faire ?
Bébé trop bas : que faire ?

Que se passe-t-il ?


Normalement, bébé commence à descendre dans le bassin (on dit qu'il s'engage) entre 1 mois et quelques jours, voire quelques heures avant l'accouchement. La plupart du temps, vous ne vous en rendrez pas compte, si ce n'est que votre ventre change d'aspect et paraît plus "bas" !

Mais il arrive aussi que certains bébés s'engagent beaucoup plus tôt ou de façon plus brutale. Le risque ? Tout d'abord des désagréments (sensation de lourdeur, de tiraillement, douleurs ligamentaires accrues, légers saignements, contractions), mais aussi un risque, plus sérieux, d'accouchement prématuré : la tête de votre bébé appuie sur votre col et peut contribuer à son ouverture prématurée.

Pourquoi bébé s'engage-t-il trop tôt dans le bassin ?


Les raisons d'un engagement précoce peuvent être nombreuses :

  • Grossesse multiple : votre utérus est très lourd et vos bébés ont du mal à trouver une position qui leur convienne !
  • Un bébé en siège : les fesses de votre bébé reposent sur le col de l'utérus, occasionnant un pression importante ;
  • Un hydramnios : vous avez trop de liquide amniotique ;
  • Une macrosomie : votre bébé est très grand et/ou très lourd pour son terme !
  • Vous avec déjà eu plusieurs enfants : votre col peut être fragilisé par vos accouchements précédents ;
  • Enfin, de nombreuses causes traumatiques existent : une chute, un accident, des chocs répétés (si vous marchez beaucoup et portez des talons), une infection du col de l'utérus, etc.

Que faire ?


C'est votre gynécologue ou votre sage-femme qui vous confirmera que votre bébé est "trop bas", grâce à l'échographie ou encore par un simple toucher vaginal (si le médecin peut toucher la tête de votre bébé alors que vous êtes encore loin du terme, par exemple). Dans tous les cas, une chose est sûre : vous allez devoir lever le pied !

En effet, la position allongée (ou semi-assise) permet de relâcher la pression sur le col de votre utérus. Lors du dernier mois de grossesse, il est très fréquent que ce dernier soit un petit peu ouvert (de 1 à 2 cm), sans que cela porte à conséquence ; mais si vous êtes encore loin de votre terme, cela peut faire partie des indicateurs d'une menace d'accouchement prématuré (MAP). Donc : repos ! Une sage-femme pourra éventuellement vous montrer certaines postures favorisant la "remontée" de bébé : essayez, ça ne peut pas faire de mal ! Vous pouvez également vous renseigner auprès d'un médecin acupuncteur.
Évitez également toute activité provoquant des chocs répétés : cela peut être la marche, le sport, mais aussi la voiture ou les transports en commun, dont les vibrations affecte votre col fragile.

Enfin, en dernier recours et si vous présentez un profil à risque d'accouchement prématuré (infection cervicale, antécédents de naissance prématurée ou de fausses couches tardives à répétition), l'hospitalisation peut être une solution. Vous y serez surveillée, contrainte à un repos strict et recevrez un traitement adapté à votre cas : pour calmer les contractions si elles sont trop nombreuses, ou encore pour accélérer la maturation des poumons de votre bébé afin de prévenir toute complication en cas d'accouchement prématuré.

Publié le 18-12-2012 à 00:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 23:06 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Vous aimerez aussi

Hilary Duff ose parler des maux de grossesse

La comédienne Hilary Duff ose raconter que la grossesse n'est pas forcément toujours bon moment

Elle a été soutenue par près de 1 million de mamans. La comédienne et chanteuse Hilary Duff a posté un...
Lire la suite

Sirops et bonbons au goût d'alcool : les médecins tirent la sonnette d'alarme

Boissons et bonbons aux gouts de cocktails : les médecins dénoncent

Bonbons goût mojitos, boissons pina colada...si toutes ces sucreries sont sans alcools, certains médecins...
Lire la suite

Le burn out maternel une maman témoigne

Burn-out maternel : le touchant témoignage d'une maman

Une jeune maman américaine a publié sur sa page Facebook un témoignage poignant dans lequel elle raconte sa...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus