Menace d'accouchement prématuré : les précautions

La menace d'accouchement prématuré (M.A.P.) est une complication de la grossesse qui ne doit pas être occultée. De nombreuses causes peuvent être à l'origine d'une M.A.P, mais il existe aussi de bons reflexes à adopter pour éviter une naissance trop précoce.
Menace d'accouchement prématuré : les précautions
Menace d'accouchement prématuré : les précautions

Identifier une M.A.P.

La menace d'accouchement prématuré peut arriver dès la 22e semaine de grossesse. Et avant la 37e semaine, des signes avant-coureurs devraient vous mettre la puce à l'oreille :

  • des contractions importantes et/ou douloureuses qui durent plus longtemps que d'habitude,
  • des douleurs ligamentaires aiguës,
  •  une subite rupture de la poche des eaux,
  • des pertes suspectes.

A ce stade, ce n'est évidemment pas le moment de donner naissance à votre petit ! Si certains de ces signes apparaissent, parlez-en à votre médecin qui saura vous aiguiller.

La M.A.P. est la première cause d'hospitalisation pendant la grossesse. Elle se conclue la plupart du temps par une naissance prématurée : environ 80% des accouchements suite à une M.A.P. ont lieu entre 32 et 36 semaines de grossesse.

Publié le 18-07-2013 à 11:38 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

SOS : mon enfant n’arrive pas à trouver le sommeil !

Troubles du sommeil : comment aider votre enfant à trouver le sommeil ?

Chaque soir, votre enfant éprouve des difficultés à s'endormir et fait tout pour repousser le moment du...
Lire la suite

Un conte de Noël : l’incroyable aventure de Freddy

Né le 20 décembre 2011, Freddy s’apprête à fêter ses 2 ans. Inespéré !
Lire la suite