Beaucoup de grossesses surviennent encore beaucoup par surprise

Des résultats d'étude montrent qu'une grossesse sur deux n'est pas voulue ou arrive de manière inopinée car 3 à 5 % de femmes en âge de procréer et qui ne veulent pas de bébés n'utilisent pas de contraception.
Beaucoup de grossesses surviennent encore beaucoup par surprise
Beaucoup de grossesses surviennent encore beaucoup par surprise

La maîtrise de la contraception est encore aléatoire pour beaucoup de femmes. Un constat émis par le centre de planification et d'éducation familiale suite à une étude sur les méthodes de contraception.

Beaucoup d'idées fausses sur la conception demeurent

« Il y a 3 à 5 % de femmes en âge de procréer, qui ne veulent pas de bébés et n'utilisent pas de contraception. Or, les résultats montrent qu'une grossesse sur deux n'est pas voulue ou arrive de manière inopinée », remarque le Dr Françoise Berger, du centre de planification et d'éducation familiale. Les analyses de plusieurs études sur la contraception ont mis en évidence les problèmes des femmes pour maîtriser leur contraception.

De fait, beaucoup de femmes sont encore persuadées qu'on ne peut tomber enceinte que le 14e jour du cycle menstruel quelles que soient les générations. Les IVG concernent, en effet, autant les jeunes filles que les femmes plus âgées et déjà maman.

La contraception implique les hommes

« La contraception est un sujet qui reste tabou. Elle ne peut pas se dissocier de la sexualité, c'est pour ça que c'est difficile d'en parler », observe le Dr Berger. Difficile, dans ce cas de rendre les femmes autonomes par rapport à leur contraception.

Mais pour le Planning familial, la contraception est aussi une histoire de couple. « À chaque consultation, même si l'homme n'est pas présent, on l'implique », indique Sophie Calvez, infirmière et conseillère conjugale et familiale.

Les garçons se montrent effectivement intéressés lors des interventions du Planning familial dans les collèges et les lycées, mais ensuite, il est beaucoup plus compliqué de les faire venir au centre pour répondre à leurs questions.

Un gros travail d'information sur la contraception reste donc à mener.

Publié le 10-10-2015 à 00:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enviedebebe

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

La tokophobie, quels remèdes?

La tokophobie, quels remèdes?

La tokophobie, ou peur panique de l'accouchement, est une angoisse irraisonnée de l'accouchement qui,...
Lire la suite

Ados : l'envie d'enfant

Ados : l'envie d'enfant

Chaque année en France, on recense environ 10 000 grossesses adolescentes. Qu'elles soient accidentelles ou...
Lire la suite

Faire un enfant : se poser les bonnes questions

Faire un enfant : se poser les bonnes questions

La vie après un enfant n'est plus jamais la même... Aussi, quoi de plus normal que d'avoir des...
Lire la suite